Accès aux autres pages de phytomania.com


ENGLISH

SAULE


SAULE BLANC : crédit Wikipedia
SALIX ALBA
SALIX PURPUREA

SALICACEAE



Il existe environ 400 espèces de saules essentiellement présentes dans les régions tempérées et froides de l'hémisphère Nord.
Le saule blanc est présent dans toute l'Europe continentale, le Moyen Orient, l'Asie centrale, l'Afrique du nord, le Royaume Uni.
Il a été introduit en Amérique du Nord et est considéré dans certaines régions d'Amérique comme une plante invasive.
Le saule blanc aime bien les terrains humides où il peut atteindre une grande taille (jusqu'à 30m), mais c'est le plus souvent un arbre de taille moyenne, parfois étêté et à faible longévité (quelques dizaines d'années).

Le tronc possède une écorce crevassée
Les feuilles alternes, lancéolées sont finement dentées.
Elles sont vertes mais avec un aspect blanchâtre, surtout sur leur face inférieure, du à la présence de fines soies brillantes.

Les saules blancs ont des sexes séparés (dioïque), les inflorescences males et femelles sont des chatons qui attirent les abeilles (plante mellifère) et qui apparaissent parfois tôt avant les feuilles.

Le fruit est une capsule contenant de nombreuses graines qui assurent la dispersion de l'espèce.

L'écorce des jeunes rameaux et plus accessoirement les feuilles sont les parties médicinales.

Saule blanc chaton: crédit WikipediaInflorescence de saule , un chaton

SAULE BLANC SALIX SALICOSIDE SALICINE ASPIRINE DOULEURS FIEVRES ANTI INFLAMMATOIRE ANTALGIQUE DIURETIQUE ANTI RHUMATISMAL



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

ECORCE DE SAULE BLANC

- SALICYLATES

La majorité des effets pharmacologiques de l'écorce de saule sont probablement dus à la présence de salicoside = salicine (hétéroside de l'alcool salicylique) qui se transforme dans l'organisme (intestin puis foie) en acide salicylique : anti-inflammatoire, antalgique (anti douleur), antipyrétique (abaisse la fièvre).

D'autre composés voisins doivent aussi avoir des propriétés complémentaires ( salicortine, populine).

Rappelons que l'ASPIRINE (acide acétylsalicylique) est un dérivé chimique synthétique de l'acide salicylique (naturelle) commercialisé à la fin du 19 ème siècle avec beaucoup de succès par l'allemand BAYER.

- COMPOSES PHENOLIQUES

Certains pharmacologues estiment que l'action anti-inflammatooire, antalgique et antipyrétique de l'écorce de saule ne peut pas s'expliquer que par la présence de salicylates.

Ils pensent que les acides phénols et les autres flavonoides potentialisent leur action.

Ils sont peut-être aussi à l'origine des propriétés diurétiques de l'écorce de saule blanc

- TANINS
Les tanins sont abondants (10 à 15%) : anti-inflammatoires, piégeurs de radicaux libres

LES FEUILLES DE SAULE BLANC

Les feuilles de saule blanc contiennent également des salicylates mais en mmoindre quantité, ainsi que des flavonoïdes et des tanins anti-inflammatoires.

INFLORESCENCE (CHATONS) DE SAULE BLANC

En médecine traditionnelle européenne l'infusion de chaton de saule est calmante, légèrement sédative, mais il n'y a pas d'étude pharmacologique à ce sujet (à ma connaissance).



UTILISATIONS

 

ECORCE DE SAULE BLANC

On récolte l'écorce de saule sur des rameaux de 2 à 3 ans.
Elle est séchée puis pulvérisée et tamisée.
On l'utilise en décoction courte, sous forme de poudre, de teinture alcoolique (titrée 1/10), ou d'extraits titrés en salicoside.

Exemple de fabrication d'une teinture alcoolique :

- proportions pour une teinture mère homéopathique : 250 g d'écorce fraiche dans 1 litre d'alcool éthylique à 70°.

- pour une teinture alcoolique "domestique" 100 g de poudre bien sèche dans 1 litre d'acool à 50-60°.
Macérer au moins 1 mois à l'ombre et au frais, fitrer.

Exemples de posologie :

- Décoction : 2 à 3 g de poudre sèche dans 1/2 litre d'eau, ébulition pendant 5 minutes, fitrer le liquide refroidi, 2 à 3 tasses par jour.

- Teinture alcoolique et teinture-mère : 30 à 50 gouttes 3 fois par jour dans un verre d'eau, on peut doubler cette dose si nécessaire et si c'est bien supporté.

On trouve en pharmacie et sur internet des gélules de saule blanc (poudre ou extraits), se conformer à la notice du fabricant car il n'y a pas de standardisation pour cette plante médicinale.

Pour certains phytothérapeutes, l'écorce de saule est une alternative possible en traitement de longue durée (rhumatismes et douleurs articulaires chroniques) aux anti inflammatoires non stéroidiens (AINS) comme le diclofénac (voltarène) ou le kétoprofène (profénid) car les effets secondaires sont moindres au niveau digestif.

FEUILLES DE SAULE

Infusion : proportions, une petite poignée de feuilles dans 1 litre d'eau très chaude, infuser quelques minutes, 2 à 3 tasses par jour.



 

PRINCIPALES INDICATIONS DU SAULE BLANC

- Fièvre due à des viroses saisonnières, épisodes pseudo grippaux.

- Douleurs d'origine articulaire, rhumatismale, arthrosique, traumatique (lumbago) ( les extraits de saule sont plus faciles à supporter en traitement prolongé que les anti-inflammatoires de synthèse AINS).

- Douleurs dentaires.

- Certains phytothérapeutes préconisent les extraits de saule pour augmenter la diurèse en cas de troubles rénaux liés à des calculs de petite taille.

PRECAUTIONS

L'acide salicylique agit sur les enzymes de la réaction inflammatoire mais très peu semble-t-il sur la coagulation sanguine (à la différence de l'aspirine).

Néanmois il est préférable d'éviter d'utiliser les extraits de saule blanc quand on suit un traitement anti-coagulant prolongé (augmentation possible du risque d'hémorragie).

Le saule blanc et ses extraits sont en général bien supportés au niveau digestif (mieux que l'aspirine ou les anti-inflammatoires plus puissants), cependant un ulcère gastroduodénal est une contrindication formelle.


CULTURE DU SAULE BLANC

La propagation de cet arbre peut se faire :

- par les graines, en semis sans tarder car elles ne sont pas viables longtemps,

- par bouturage d'un rameau de quelques années ou d'une petite branche dans de l'eau ou du terreau bien humide, les racines apparaissent assez vite.
En effet les rameaux de saule contiennent naturellement de l'hormone de bouturage.

On peut d'ailleurs préparer un liquide de bouturage en faisant tremper dans de l'eau froide pendant 1 à 2 jours des rameaux de saule un peu écrasés.

Les saules ont tendance à drageonner et peuvent devenir envahissants (comme certains peupliers).

AUTRES UTILISATIONS


Les saules toutes espèces confondues sont mellifères et bien utiles aux abeilles et autres hyménoptères car ils fleurissent tôt au printemps.

Le saule fournit l'osier ( surtout la variété osier "rouge"), son bois est sensible au pourrissement ( en cas d'humidité) mais facile à travailler ou à sculpter.


RESUME

LE SAULE ASPIRINE NATURELLE

Le saule blanc et des espèces voisines ont une écorce qui contient des salicylates aux propriétés un peu semblables à l'aspirine de synthèse.
C'est la plante médicinale traditionnelle contre les fièvres virales, les courbatures, les douleurs d'origine arthrosique ou traumatique, et comme diurétique en cas de lithiase rénale à petits calculs non compliquée.
Contrindications: traitement anticoagulant et ulcère gastroduodénal.
Les saules sont mellifères et fournissent l'osier pour faire des paniers.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania