VALERIANE OFFICINALE


la valériane plante calmante et sédative
VALERIANA OFFICINALIS

VALERIANACEAE

Plusieurs espèces de valériane , Européennes, Asiatiques, Américaines sont utilisées pour leurs propriétés hypnotiques, calmantes, sédatives, anxiolytiques ou anti-spasmodiques.

La valériane officinale proprement dite ou Herbe aux chats est originaire d'Eurasie mais elle est présente maintenant sur tous les continents.

Elle regroupe plusieurs sous-espèces d'apparence légèrement différente.

La valériane officinale la plus répandue est une plante reconnaissable par son inflorescence blanche ou rosée en forme de corymbe portée par un tige florale creuse et cannelée qui peut dépasser 1 m.
Ses feuilles sont profondément divisées avec des folioles dentés.

Elle fleurit en Europe de mai à Juillet et affectionne les zones un peu humides comme les talus des fossés, les abord des bois, les prairies humides.

La partie médicinale correspond aux parties souterraines : racine et rhizome avec stolons fin à développement horizontal.
.





VALERIANE OFFICINALE PLANTE MEDICINALE INSOMNIE TROUBLES DU SOMMEIL ANXIETE ANXIOLYTIQUE SEDATIF CALMANT



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

RACINE DE VALERIANE OFFICINALE

La racine de valériane contient beaucoup de substances actives sur le plan pharmacologique, citons les principales :

- Des iridoïdes (composés intéressants présents dans beaucoup de plantes médicinales) appelés ici valépotriates.
Ils sont assez instables, insolubles dans l'eau, et donc souvent absents dans les extraits de valériane.
En se décomposant il donne de l'acide iso-valérique probable responsable de l'odeur désagréable pour les humains de la racine de valériane sèche mais qui attire fortement les chats( à moins que ce soit l'actinidine, un autre composé).
Principaux valépotriates : valtrate et isovaltrate, ils se lient aux récepteurs des benzodiazépines (sédatifs-anxiolytiques de synthèse) et participent à l'action calmante de la valériane.

- Des terpènes qui sont considérés maintenant comme les acteurs principaux des extraits de valériane avec surtout l'acide valérénique qui modifie le métabolisme de l'acide gamma-aminobutyriqe (GABA = neuromédiateur très important).
L'acide valérénique se fixe sur les récepteurs du GABA et contrarie l'action de certains enzymes chargés de le détruire. Le GABA agit donc plus longtemps et comme c'est un neurotransmetteur inhibiteur, l'activité du système nerveux central est diminué d'où l'effet sédatif observé.

- De l'huile essentielle (environ 1%) : cette huile volatile est dominée par des monoterpènes : acétate de bornyle ( 30 à 40 %), camphène et alpha-pinène (10 à 15 % chacun).
L'acétate de bornyle est sédatif et antispasmodique.
Le camphène et son isomère l'alpha-pinène sont des désinfectants de voies respiratoires et, à l'opposé de l'acétate de bornyle, augmentent légèrement le tonus corporel.

- Des flavonoides : anti-oxydants mais qui potentialisent peut-être l'action sédative de l'acide valérénique.

On s'aperçoit donc que les pharmacologues sont indécis ou divisés sur la nature des molécules responsables de l'action sédative, tranquilisante, anxiolytique et antispasmodique de la racine de valériane.

 



Les essais cliniques donnent également des résultats irréguliers : certains montrent un net effet sédatif contre placebo, d'autres ne permettent pas de conclure que la valériane agit comme sédatif.

L'analyse de ces études révèle qu'elles sont disparates : certaines testent des extraits d'autres la plante entière et les doses journalières sont parfois trop faibles pour obtenir une effet calmant.

En pratique on s'aperçoit que la valériane ou ses extraits apaisent, calment et tranquilisent dans la majorité des cas, toutefois certaines personnes réagiront de façon opposée ce qui explique peut-être les résultats irréguliers des tests cliniques.

Les études toxicologiques montrent que la valériane est bien supportée et qu'elle ne perturbe quasiment pas le fonctionnement des enzymes hépatiques.Rares sont les personnes qui y sont allergiques.

FLEURS DE VALERIANE OFFICINALE

On peut aussi utiliser les fleurs séchées de valériane mais leur action sédative est modérée et elles ne font pas partie de la pharmacopée Française.

UTILISATIONS

Les indications de la racine et de l'huile essentielle de valériane :

La racine de valériane et ses extraits sont employés :

- pour favoriser l'apparition du sommeil et contre l'insomnie chez les personnes stressées ou légèrement anxieuses,

- en cas de troubles neurotoniques ou "psychosomatiques" sans gravité (sensation d'oppression respiratoire, "boule dans la gorge", extrasysytoles d'origine neurotonique),

- en cas d'anxiété passagère liée à certaines circonstances stressantes: préparation d'examens ou de concours, difficulté à s'exprimer en public ou à l'oral d'un examen, problèmes familiaux ou professionnels.

On peut les utiliser aussi :

- en cas de douleurs liées aux règles (dysménorrhées),

- en cas de troubles digestifs majorés par le psychisme : notamment le syndrome de l'intestin irritable et certains douleurs gastriques,

- en cas de spasmes musculaires ou digestifs.

- certains thérapeutes, surtout en Amérique du Nord, l'utilisent chez les enfants trop agités.

Exemples de posologie :

- De nombreuses spécialités en pharmacie contiennent de la valériane souvent associée à d'autres plantes calmantes ou sédatives (tilleul, passiflore, escholschtzia, ballote) se conformer à leur indication de posologie car le dosage en matière active est variable selon les spécialités.

- Poudre de racine de valériane officinale cryobroyée si possible : 1 à 2 g soit 2 à 4 gélules le soir 1 heure avant de se coucher (quand on prend 4 gélules séparer la dose en deux et à 1/2 heure d'intervalle).

- Teinture mère de valériane officinale (désagréable au goût mais certaines personnes s'y habituent) : 50 à 100 gouttes le soir, doubler la dose si nécessaire (soit une à deux cuillerées à café).
Si l'on augmente trop la dose, on peut avoir du mal à se réveiller, et rester "pâteux" une partie de la matinée.

- Huile essentielle de valériane officinale.
Cette huile essentielle n'est pas courante en pharmacie. On peut l'utiliser pour les mêmes indications que la racine : 2 à 3 gouttes deux fois par jour en cure de 10 à 15 jours avec une semaine de repos thérapeutique.

- Infusion ou décoction de racine fraiche ou sèche , possible mais carrément imbuvable, à déconseiller.

Aux doses thérapeutiques il n'y a pas d'effet secondaire à la différence des hypnotiques de synthèse mais il faut éviter le mélange avec les boissons alcoolisées et pour rester prudent il est déconseillé de prendre de la valériane avant de conduire.

Ne pas cumuler traitement par la valériane et par les hypnotiques ou tranquilisants de synthèse, il peut y avoir potentialisation et renforcement exagéré de l'effet sédatif.

Conduite du traitement :

La valériane est considérée comme une plante sans toxicité notable, néanmoins il est préférable de ne pas l'utiliser en continu pendant longtemps. Il faut faire des pauses thérapeutiques d'une à deux semaines environ d'autant plus que son effet sédatif et anxiolytique diminue au fil du temps et qu'on peut voir apparaitre un effet opposé à celui qu'on recherche (excitation ou petit épisode dépressif!!).

Chez l'enfant (de plus de 6 ans) on diminue de moitié la posologie.
La valériane et ses extraits sont déconseillés chez la femme enceinte.

Culture et préparation de la valériane officinale :

La valériane officinale est une plante rustique qui se cultive facilement dans les pays tempérés et même assez froids (comme au Canada).
On la propage à partir des graines ou en fragmentant la plante.
Il est préférable de la planter dans un terrain meuble et un peu sablonneux, ce qui facilite le déterrage des racines.
On récolte les racines à l'automne à partir de la deuxième année, et il faut les sécher le plus rapidement possible une fois bien lavées, parfois en les fragmentant pour faciliter la dessication.

La teinture mère alcoolique se fait à partir des racines fraiches finement fragmentées.

Rappelons l'utilisation dans les jardins du "purin de valériane" pour limiter le nombre de pucerons, comme engrais et comme activateur de compost.

Valeriana wallichi ( Indian Valerian ou valériane Indienne) :

La valériane Indienne originaire des régions himalayennes de l'Inde et du Népal est connue et utilisée depuis fort longtemps en Asie.
Actuellement on la préconise en Inde pour les mêmes indications que la valériane offinale Européenne.


 





Tweet Suivre @phytomania

RESUME


LA VALERIANE OFFICINALE PLANTE CALMANTE ET SEDATIVE
La racine de la valériane officinale est utilisée depuis longtemps en cas d'insomnie et de troubles nerveux mineurs associés à de l'anxiété.
Elle atténue aussi les douleurs des dysménorrhées, les spasmes digestifs et musculaires.
La valériane est en général bien tolérée et ne provoque pas d'effets secondaires importants.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania