THYM
thym, thymus vulgaris

THYMUS VULGARIS

LABIATEAE
LAMIACEAE




Les thyms sont de petites plantes buissonnantes, érigées (thym commun) ou plus étalées (serpolet), typiques de la région méditerranéenne où ils poussent naturellement.

On cultive le thym dans le monde entier, certaines variétés supportent le froid et l’humidité, d’autres la chaleur tropicale.

Ce sont néanmoins les thyms de guarrigue qui possèdent les plus fortes concentration en huile essentielle, celle-ci aidant sans doute la plante à survivre à l’aridité et à la chaleur estivale de l'environnement méditerranéen.

Les botanistes différencient de nombreuses espèces de thym assez difficiles à différencier et souvent typiques d'une région ou d'un pays (espèces endémiques) .

Le thym vulgaire ou thym commun, Thymus vulgaris, est spontané dans l'ouest de la zone méditerranéene : nord de l'Italie, sud de la France et moitié est de l'Espagne.
On le trouve surtout sur les sols calcaires (basiques) secs : guarrigues, bordures de haies ou de fossés, pourtour de vignes, zones pâturées par les chèvres et les moutons qui ne l'apprécient guère et ainsi, indirectement, assurent son extension en taches monospécifiques.

Comme le thym commun ou vulgaire s'adapte à de nombreux climats et sols et qu'il posséde un arome agréable, on le cultive dans le monde entier comme aromate.



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

HUILE ESSENTIELLE

Les feuilles de thym contiennent 0,5 à 2,5 % d'huile essentielle dont la composition varie beaucoup selon la zone de culture, la variété (cultivar) et surtout les conditions climatiques (chaud, froid ,sec ou humide). Ce sont les variétés chémotypes.

On distingue 7 races chimiques ou chémotypes de thym vulgaire : à thymol, carvacrol, linalol, thuyanol, alpha terpinéol, géraniol, et paracymène.

Chémotype Thymol : c'est la variété la plus répandue car elle pousse dans la majorité des climats et possède l'odeur typique du thym que l'on utilise pour aromatiser les plats.

Chémotype Carvacrol : plus spécifique des zones très chaudes et arides et dont l'odeur forte est semblable à la précédente, le thymol et le carvacrol étant des molécules chimiquement voisines.

Les chémotypes Linalol et Géraniol sont plus fréquents en moyenne montagne et dans les zones fraiches de la guarrigue.
Les autres chémotypes sont moins fréquents.

Cette variabilité de la composition chimique des huiles essentielles de thym est difficilement perceptible par l'odorat humain , néanmoins on peut différencier les thyms à thymol-carvacrol à l'odeur forte des autres chémotypes beaucoup plus "doux" quand on les sent.
Il faut savoir que que les huiles essentielles sont des mélanges complexes et que la classification en chémotype est artificielle , il y a en-effet des formes de transition entre toutes ces variétés chimiques.

Pourquoi donc s'intéresser à ces différences?
Parce que les huiles essentielles à chémotypes différents possèdent des propriétés médicales et pharmacologiques différentes.


A forte dose l'huile essentielle de thym , quelque soit le chémotype, est toxique, provoquant des troubles neurologiques graves, commençant par de la diarrhée et des vomissements jusqu’à la dépression cardiovasculaire et l’arrêt respiratoire.

Autres composants

FLAVONOIDES
La feuille de thym contient des flavonoides (pigments jaunes) aux propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes et anti-spasmodiques. Ce sont des dérivés de la quercétine, de l'apigénine et de la lutéoline ; on les retrouve dans beaucoup d'autres plantes mais ici, dans la feuille de thym, ils ne sont associés ni à des alcaloides ni à d'autres composés plus ou moins toxiques( hépatotoxiques ou mutagènes par exemple).

ACIDES PHENOLS
Les acides phénol présents dans la feuille de thym : caféique, chlorogénique, lithospermique, rosmarinique, et leurs dérivés sont d'importants antioxydants. Ils possèdent aussi d'autres potentialités intéressantes : ce sont des inhibiteurs enzymatiques (ex : anti-inflammatoire ou anti-allergique), également antiviraux et cytostatiques.





UTILISATIONS

Le thym est d’abord un condiment très utilisé (avec raison) dans la cuisine de tous les jours.
Un ajout régulier dans l'alimentation de thym et d’autres labiateae méditerranéennes (origan, romarin, sarriette) renforce la résistance aux infections tant virales que bactériennes.
Le thym et les herbes de Provence possèdent un pouvoir immunostimulant bien utile pour renforcer la défense de l'organisme notamment contre les infections virales des voies respiratoires (rhume, laryngo-trachéite, bronchite, infection de type grippal).

Infusion :
Une branche de thym fraiche ou 1/2 cuillerée à café de feuilles sèchées dans une tasse d'eau très chaude infuser 5 à 10 minutes, 1 à 3 tasses par jour. Pour renforcer l'immunité et en cas d'infection virale des voies respiratoire, ou comme antispasmodique digestif et pour faciliter la digestion.

Infusion concentrée :
2 cuillerées à café de plante séchée dans 100 ml d'eau bouillante, infuser 10 minutes , en usage externe (bain de bouche, gargarisme, détersion des plaies)

Teinture alcoolique :
La teinture-mère de thym est d'un usage très commode aussi bien en usage externe qu'interne, elle contient à la fois les composés hydrosolubles ( flavonoides et acides phénols) que l'huile essentielle hydrophobe.
10 à 50 gouttes 2 à 3 fois par jour, ou en application locale.

Huile essentielle de thym :
tous les chemotypes doivent être utilisés avec prudence , risque d'agression de la peau ou des muqueuses surtout pout les chémotypes carvacrol et thymol; risque d'intolérance gastrique fréquent ; petit risque allergique et risque d'intolérance respiratoire chez les asthmatiques.

L’huile essentielle (HE) de thym, souvent en association avec d’autres huiles essentielles (menthe, niaouli, pin, cajeput) est surtout utile pour combattre l’infection bactérienne et virale , les chemotypes thymol ou carvacrol sont les plus antiseptiques, on leur préfèrera les autre chémotypes plus doux (linalol ou géraniol), en cas d'intolérance ou chez l'enfant de 6 à 12 ans:

Indications :

Voies urinaires et génitales : urétrite, cystite, orchite (ex, 2 gouttes HE thym + 1 goutte HE cajeput 3 fois par jour).

Voies digestives : gastro-entérite, colite, (ex, 2 gouttes HE thym + 2 gouttes HE menthe 2 fois par jour).

Surtout voies respiratoires : de la rhinopharyngite à la bronchite, y compris otite, enrouement, angines, (ex, 1 goutte HE thym + 1 goutte HE niaouli + 1goutte HE pin 2 à 3 fois par jour).

Les infections virales : « grippe », herpès, zona.

Les infections cutanées : furoncles, impétigo en application locale diluée dans de l’alcool à 90°.

Les infections de la shère buccale: plaies de la langue ou des gencives, aphtes, mauvaise haleine, caries dentaires, 2 gouttes dans un peu d'alcool diluée en gargarisme ou bain de bouche 1 à 3 fois par jour.



L'huile essentielle est absorbée par exemple avec du miel , ou du lait concentré, ou sur de la mie de pain, on peut aussi la diluée dans un peu d’alcool .

Inhalations : elles sont utiles en cas d’infection des voies respiratoires : une poignée de thym frais ou 2 cuillerées de feuilles sèches ou quelques gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau très chaude, inhaler pendant 10 à 15 minutes.

L'infusion de feuille de thym (tisane de thym) et son huile essentielle (2gouttes) sont également utiles en cas de troubles spasmodiques des voies digestives : crampes, éructations, hoquet. Elles ne soignent pas la cause des spasmes mais les atténuent ce qui bien souvent les fait disparaitre.

L’HE peut aussi s’incorporer au savon liquide pour renforcer son pouvoir bactéricide et antifongique.

ATTENTION: au caractère caustique de l'HE de thym à thymol-carvacrol ; les huiles essentielles sont souvent toniques et prises le soir peuvent retarder le sommeil ; pas d'huiles essentielles de thym chez l'enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte (surtout dans les 3 premier mois ).

D'autres espéces de thym possèdent des propriétés pharmacologiques très voisines de Thymus vulgaris : Thymus serpyllum le serpolet et Thymus satureioides , thym présent dans le sud de l'Espagne et du Portugal et fréquent dans les pays du Magreb.



Tweet Suivre @phytomania

RESUME

UNE PLANTE MEDITERRANEENNE CULTIVEE DANS LE MONDE ENTIER
Le thym est une petite plante buissonnante, très utilisée pour parfumer la nourriture,
il contient une huile essentielle puissamment bactéricide utile pour combattre
aussi bien les infections respiratoires que digestives ou urinaires.
Le thym contient également des substances, solubles dans l’eau, antispasmodiques et immunostimulantes

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania