ROMARIN

lE ROMARIN Rosmarinus officinalisROMARINUS OFFICINALIS

LABIATEAE=LAMIACEAE



Le romarin est une plante typiquement méditerranéenne.
C ’est un arbrisseau, très ramifié, assez touffu, aux feuilles petites et étroites dont la face supérieure est convexe un peu luisante, l’intérieure concave et blanche.

Les fleurs sont discrètes, violettes, parfois plus claires voire blanches, typiquement bilabiée avec deux étamines bien visibles.

Comme le thym ou la menthe, le romarin est maintenant répandu dans de nombreux pays au climat tempéré, subtropical et même tropical

 

la fleur de ROMARIN Rosmarinus officinalisLa fleur de Romarin variété blanche

LE ROMARIN POUR LES VOIES BILIAIRES HUILES ESSENTIELLES ANTISEPTIQUES ET TONIQUES PLANTE MEDICINALE ANTI INFLAMMATOIRE CONTRE LES RADICAUX LIBRES




COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

L’odeur très particulière du romarin, légèrement camphrée mais adoucie par une odeur de pin, est celle de l’huile essentielle présente dans les feuilles.

On en trouve de 1 à 2% selon les conditions de cultures, mélange complexes que dominent les monoterpènes cycliques (camphre 15 à 25%, cinéole 15 à 30%, pinène 25%, bornéol 15 à 20%).

On distingue classiquement 3 types d'huiles essentielles selon leur composant dominant :

- L'huile essentielle de romarin à camphre qui contient environ 20% de camphre et autant de 1-8 cinéole (eucalyptol) et d'alpha-pinène.
- L'huile essentielle de romarin à cinèole (=eucalytol) qui contient 50% de 1-8 cinéole et 10% de camphre et d'alpha-pinène.
- L'huile essentielles de romarin à verbénone : dont le constituant majoritaire est en fait l'alpha-pinène 25 à 30% (précurseur chimique du verbénone), environ 10% de camphre et 8 à 10% de verbénone.

Les HUILES ESSENTIELLES de ROMARIN à camphre et verbénone

Elles sont :
- sont antiseptiques cutanés,
- activent le fonctionnement du foie et l'excrétion biliaire,
- sont anticatarrhales et antiseptiques des voies respiratoires,
- sont antispasmodiques (spasmolytiques) et décontractantes musculaires
- et stimulent le coeur, la respiration (camphre = analeptique cardio-respiratoire) et le système nerveux central (risque d'hyperexcitation et d'insomnie).
MAIS ATTENTION, les huiles essentielles à cétones (notamment dans le romarin, cétones monoterpéniques bicycliques) sont connues pour leur neurotoxicité et leur capacité à déclencher une crise d'épilepsie (épileptogène) d'où une prudence dans leur utilisation par voie buccale.


L'HUILE ESSENTIELLE DE ROMARIN à cinéole

Cette huile essentielle de romarin :
- est antiseptique des voies respiratoires et facilite l'expectoration,
- est un antiseptique des voies urinaires et désinfectant digestif,
- elle semble réactiver les follicules pileux notamment dans le cas de pelade localisée ( alopécie localisée = alopecia areata)

LA FEUILLE DE ROMARIN

La feuille et les rameaux fleuris de romarin contiennent aussi d'autres composants très intéressants d'un point de vue pharmacologique :
- rosmanol, carnosol et acide carnosique(diterpènes phénoliques),
- des flavonoïdes, des acides phénol (notamment l’acide rosmarinique),
- des triterpènes à structure de stéroïdes (acide oléanique).
Tous ces composés sont étudiés pour leur propriétés médicinales :
- anti-inflammatoire
- anti-cancéreuse
- anti-oxydante (piégeurs de radicaux libres)
- protecteur de la cellule hépatique

Les acides rosmarinique, carnosique et le carnosol antioxydants, anti-inflammatoires, protecteurs contre le cancer

L'acide rosmarinique est un puissant anti-oxydant piégeur de radicaux libres et on lui attribue un pouvoir anti-viral et antibactérien ainsi qu'en activité anxiolytique (par interaction dans le métabolisme de l'acide gamma amino-butyrique (GABA) à la manière des benzodiazépines comme le librium ou le valium).
Des expériences prouvent que l'acide rosmarinique est absorbée digestivement et se retrouve suffisamment longtemps dans le sang pour agir avant d'être dégradée et métabolisée.

L'acide carnosique est également très anti-oxydante et diminue l'action des radicaux libres.

Le carnosol est lui aussi anti-oxydant et anti-inflammatoire , des études récentes montrent que c'est une substance qui, quand elle est présente dans la nourriture de façon régulière (comme dans les pays du pourtour méditerranéen), permet de diminuer le risque de survenue de nombreux cancers ; prostate, sein, peau, colon, leucémie.
Le carnosol est peut-être un protecteur des neurones et il est possible qu'il retarde ainsi le développement des maladies dégénératives du cerveau dont la maladie d'alzheimer

LES EXTRAITS DE ROMARIN : teinture alcoolique et extrait aqueux

L’extrait hydroalcoolique (teinture mère) est cholagogue et hépatoprotecteur in vivo chez le rat (mais à dose élevée) et, in vitro, piégeur de radicaux libres et hépatoprotecteur (action antilipoperoxydante, prévention de la nécrose d’hépatocytes isolés (cellules du foie)).

La teinture mère de jeunes pousses de romarin semble, au vue des expériences (professeur Fleurentin), plus efficace que celle de la plante entière adulte.
Le romarin(extrait hydroalcoolique et dans une moindre mesure son extrait aqueux) est considéré comme un draineur efficace des voies biliaires, c’est aussi un diurétique (extrait aqueux).







UTILISATIONS

LE ROMARIN MEDICAMENT DES VOIES BILIAIRES

Le romarin c’est d’abord le médicament des voies biliaires et des troubles liés à un mauvais fonctionnement de la vésicule biliaire : intolérance aux graisses, aux œufs, constipation ou diarrhée graisseuse, digestion lente avec céphalées.
On peut préconiser :
- la teinture mère de jeunes pousses ou la macération glycérinée de jeunes pousses, 20 à 100 gouttes par jour,
- l’infusion prolongée de plante fraîche ou sèche : 1 cuillerée à café de feuilles sèches ou 1 petit rameau de romarin par tasse d’eau très chaude, infuser 10 mn, 2 à 3 tasses par jour,
- les gélules de plante cryobroyée ou le mélange déjà tout fait de plantes à visée cholagogue en tisane, gélules ou sous forme d’extrait hydroalcoolique (il existe des spécialités pharmaceutiques mises sur le marché en 1941! )

LE ROMARIN STIMULANT GENERAL

Le romarin est aussi un stimulant général, surtout par son huile essentielle à préconiser en cas d’asthénie, de fatigue générale ou chez les personnes âgées : ex, 1 goutte d’huile essentielle de romarin à cinéole 3 à 4 fois par jour.
Attention tout le monde ne réagit pas de la même façon, certaines personnes peuvent voir leur pression artérielle baisser avec tendance aux vertiges, aux lipothymies.

LE ROMARIN ET SON HUILE ESSENTIELLE

L'huile essentielle de romarin à cinéole :
- est un bon traitement des infections respiratoires suites d'une infection virale saisonnière : 2 gouttes 2 à 3 fois par jour
- on la préconise aussi en application sur le cuir chevelu en cas d'alopécie de type pelade, pure ou dilué dans une huile végétale.
- cette huile essentielle est un désinfectant notamment digestif , souvent en association avec d’autres Huiles essentielles (cannelle ou menthe ou géranium), attention tout de même au surdosage.
- Par voie locale c'est une huile essentielle cicatrisante et antiseptique utile pour atténuer la douleur du zona (application directe sur l'éruption vésiculaire) ou pour désinfecter la bouche (gargarisme ou bain de bouche : quelques gouttes dans un verre d'eau tiède que l'on essaie de mélanger avant d'utiliser).

LE ROMARIN ANTI OXYDANT ET ANTI INFLAMMATOIRE

L’extrait aqueux ou la teinture mère ou la plante cryobroyée sont utiles par leur pouvoir anti-radicalaire:
- pour faciliter le sevrage du tabac
- retarder le vieillissement général (y compris la survenue de certains cancers)
- et aussi contrôler les troubles liés à l’hypercholestérolémie ou la dyslipidémie sanguine(athérome et artériosclérose).
- L ’infusion-décoction prolongée (deux cuillerées à soupe dans 1/2 litre d'eau 2minutes d'ébulition et 20 minutes d'infusion) peut s'utiliser en bain de bouche, en application sur les téguments irrités et même en injection vaginale (leucorrhée)

LE ROMARIN DANS L ALIMENTATION

Le romarin est un condiment très apprécié et facile à trouver, on peut l'ajouter à de nombreux plats mais aussi dans les eaux de cuisson des pates, du riz ou des légumes, à forte dose il peut être un peu amer.
Il est conseillé d’utiliser régulièrement dans la cuisine diverses labiées méditerranéennes(herbes de Provence) pour maintenir élevée la défense immunitaire de l’organisme et retarder le vieillissement des tissus de l'organisme (action anti-radicalaire).


LES EXTRAITS DE ROMARIN DANS L ALIMENTATION ET LES PARFUMS

L'acide rosmarinique et l'acide carnosique sont employées comme préservatifs (anti-oxydants)dans l'industrie alimentaire et des cosmétiques.
Les extraits aromatiques de romarin (huile essentielle ou "essence" de romarin, alcoolat de romarin) sont très utilisés dans la parfumerie (comme la très ancienne "eau de Hongrie ou de nombreuses "eau de cologne") et l'industrie des cosmétiques.

LA CULTURE DU ROMARIN

Le romarin est une plante buissonante au feuillage persistant facile à cultiver, très robuste, résistant à la sécheresse mais qui n'aime pas les sols froids et humides.
On la propage par bouturage ou semis (plus difficile).
Il existe de nombreuses variétés de romarin (adaptation variée au climat, croissance plus ou moins rapide, fleurs de taille et couleurs différentes, arome variable en fonction de la composition de l'huile essentielle).
Enfin le romarin est une bonne plante mellifère très appréciée des abeilles.

 




Tweet Suivre @phytomania

RESUME


UN CONDIMENT POUR DRAINER LES VOIES BILIAIRES

Le romarin, au feuillage aromatique rappelant l’encens et le pin, contient des substances qui facilitent l’excrétion de la bile dans l’intestin, favorisant ainsi la digestion des graisses et le transit intestinal.
Son huile essentielle est antibactérienne, stimulante mais peut être toxique à dose exagérée.
Le romarin contient des substances au potentiel pharmacologique très intéressant et c'est une plante à utiliser dans l'alimentation pour son pouvoir anti-radicaux libres.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania