PHYTO MAGAZINE le magazine de Phytomania

flux rss : abonnez vous au magazine de Phytomania

NUMERO 11

Dans ce magazine :


Le CAJOU ,Anacardium occidentale, noix de cajou, pomme de cajou, ancardier

Le CHOU CANAQUE, Abelmoschus manihot, plante alimentaire et médicinale

JAMELONGUIER, Syzygium cuminii, arbre fruitier sauvage et plante médicinale

Sommaire Numero 12



LE CAJOU ou ANACARDIER, Anacardium occidentale, la NOIX de CAJOU et la POMME CAJOU, arbre fruitier médicinal de culture facile, noix comestible et fruit plein de vitamine C

le cajou et la pomme de cajou, crédit wikipedia

Anacardium occidentale, le cajou (caju en portuguais) est un petit arbre probablement originaire du nord-est aride et sablonneux de l'Amérique du sud mais qui est maintenant présent dans la majorité des pays chauds( surtout dans les zones littorales).
On le plante aussi bien pour recoloniser et stabiliser des zones déforestées et arides que pour la production industrielle de fruits ou en association avec d'autres cultures tropicales (coton par exemple) ou seulement comme arbre fruitier dans les jardins tropicaux.
L'anacardier est un arbre de taille moyenne mais qui recouvre une grande surface avec des branches étalées qui peuvent descendre jusqu'au sol sur les arbres non taillés.
Son feuillage est toujours vert, feuilles simples, alternes, coriaces oblongues et arrondies à leur extrémité 10-15 cm par 15 à 20 cm.
Fleurs discrètes en panicules terminaux comprenant des fleurs males et des fleurs femelles, elles sont attractives pour les abeilles qui en font un miel de qualité.
Son fruit est caractéristique, il comprend deux parties:

- Une partie charnue, oblongue en forme de poire, de 5 à 10 cm de long, de couleur verte devenant jaune ou rose orangée en murissant. C'est le pédoncule du fruit très dilaté, un faux fruit donc, il posséde une texture fibreuse et une chair acidulée et un peu acre, astringente. C'est la pomme de cajou.

- A la partie inférieure de cette pomme de cajou il y a le fruit véritable ou noix de cajou, en forme de rein ou d'un gros haricot de 2 à 3 cm de long, de couleur verte tournant au brun.
Ce fruit contient une amande comestible mais sa paroi renferme des substances phénoliques très caustiques qui font que dans beaucoup de pays seule la pomme de cajou est consommée.

LE CAJOU PLANTE COMESTIBLE par sa NOIX OLEAGINEUSE et sa POMME RICHE EN VITAMINE C ET ANTI-OXYDANTS

L'amande de la noix de cajou s'extrait avec difficulté à cause des substances caustiques de son enveloppe.
On la trouve dans le commerce sous forme cuite et salé, plus rarement sous forme fraiche.
Elle contient quand elle est est sèche environ 50 % de corps gras (lipides), 20 % de glucides et 18 % de protides (protéines), des quantités intéressantes de vitamines du goupe B, de la vitamine E, des sels minéraux (potassium, magnésium, calcium et fer), des fibres solubles et insolubles .
Les lipides sont intéressants en diététique car sont principalement (80 % ) monoinsaturés et dominés par l'acide oléique.

Le pourcentage de glucide est important pour une amande et permet d'utiliser la noix de cajou fraîche dans de nombreux plats cuisinés.

En occident elle est le plus souvent consommée cuite et salée, en apéritif; la grande quantité de sel lui retire son intérêt diététique.

La pomme de cajou nature et mûre contient beaucoup de vitamine C (en % 4 à 5 fois plus qu'une orange) mais elle est assez astringente.
C'est une bonne source de magnésium et de potassium.

On peut la fragmenter, éliminer les extrémités de la pomme de cajou qui contiennent le plus de tanin et la faire "dégorger" avec un peu de sel pour l'incorporer dans une salade.
On peut aussi en extraire le jus acidulé mais parfumé par pressage et retirer une grande partie des tanins qui troublent le jus en les précipitant avec des solutions amidonnées ou de la gélatine en poudre.
Exemple :
Pour 1 litre de jus de cajou dans un récipient en verre ou en inox, ajouter 75 à 150 ml d'eau de riz froide, bien mélanger et laisser sédimenter. Récupérer le surnageant qui s'est éclairci et le consommer de suite ou le conserver au froid dans un récipient en verre.

Au Brésil on trouve en magasin le "cajuina" , c'est le jus de pomme de cajou; La stérilisation par la chaleur lui donne une couleur mordoré ( mais fait baisser son contenu en vitamine C).

Le jus de pomme de cajou fermente facilement, on obtient le "vin de cajou", ou un alcool consommable en distillant le moût.

De l'enveloppe de la noix de cajou on extrait un liquide huileux et très caustique qui trouve de nombreuses applications dans la chimie de synthèse industrielle (en anglais le Cashew Nut Shell Liquid ou CNSL) aussi bien dans l'industrie des peintures, des encres que celles des matières plastiques.



ANACARDIUM OCCIDENTALE PLANTE MEDICINALE

Nous avons détaillé plus haut l'intérêt diététique de la pomme de cajou qui apporte à l'organisme une quantité importante de vitamine C, vitamine nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme et qui renforce notre capacité à résister aux infections virales ou bactériennes.

L'autre intérêt du cajou c'est le contenu en tanins médicinaux de son écorce ou de ses feuilles.
Une décoction d'écorce donne une solution concentrée en tanin utilisable pour nettoyer une plaie même infectée, soigner une brûlure ou une dermatose suintante, en bain de siège ou injection vaginale, ou diluée pour les troubles digestifs (diarrhée).
Exemple : un fragment d'écorce nettoyée de 5 par 10 cm, fragmentée dans 1/2 à 1 litre d'eau bouillante, décoction pendant 15 à 20 minutes.

Les feuilles sont moins concentrées en tanin, on peut les utiliser pour soigner : la diarrhée ou un épisode de colite, en bain de bouche ou gargarisme (aphtes, plaie buccale, angine), pour nettoyer une plaie ou une brûlure
On peut aussi utiliser cette infusion décoction de feuilles pour atténuer les troubles secondaires au diabète de type 2.
Exemple : une poignée de feuilles dans 1 litre d'eau bouillante infusion de 10 minutes (pour une solution peu concentrée), ou décoction de 10 minutes.
La solution peu concentrée est celle que l'on préfèrera pour atténuer le diabète de type 2 à raison d'1/4 à 1/2 litre d'infusion en deux fois dans la journée.

La résine huileuse contenue dans l'écorce de la noix de cajou est parfois utilisée (mais avec précaution) pour détruire les verrues ou pour aider à cicatriser (cautériser)les "fentes" ou crevasses de la plante des pieds et des orteils, fréquentes sous les tropiques.
On l'obtient en chauffant la noix entière à l'aide d'une pince ou dans un récipient, la résine caustique suinte sous l'action de la chaleur mais peu prendre feu si la chaleur est trop forte et qu'on l'approche d'une flamme .

La fumée dégagée est alors très irritante et toxique.


CULTURE DES ANACARDIERS OU CAJOU

Anacardium occidentale est un arbre ou arbuste très résistant à la sécheresse, peu exigeant sur les qualités du sol mais qui ne supporte pas les sols inondés, trop humides ou les climats froids.

Il se pousse très bien dans les sols sablonneux car son système racinaire est profond et bien developpé.

La propagation se fait le plus souvent à partir des graines qui germent sans trop de problème et qu'il vaut mieux mettre en place pour éviter d'abimer la racine pivot du jeune plant quand on le transplante.
En Inde ou le cajou est très répandu, les agronomes utilisent aussi le marcottage et le greffage de variétés améliorées.

Les plantations peuvent être assez serrées puis éclaircies pour finalement avoir un arbre environ tous les 10 m.

On ne peut qu'encourager la plantation de cet arbre dans les zones chaudes, surtout quand le sol a été fragilisé par une déforestation incontrôlée et en association avec des cultures annuelles comme le coton dans les zones fragiles à faible pluviosité.

Notes

1- infos sur le Cashew Nut Shell Liquid (en anglais) :
http://www.dcmsme.gov.in/publications/pmryprof/food/ch4.pdf

2- Informations intéressantes sur la culture et la valorisation du cajou sur le site Béninois:
http://www.anacardium.info/


Qui sommes nous ? | Contact | ©2013 PHYTOMANIA
Tweet Suivre @phytomania