PERSIL
 Le persil, Petroselinum crispum, crédit Wikipedia

PETROSELINUM CRISPUM= PETROSELINUM SATIVUM= PETROSELINUM HORTENSE

AMMIACEAE=APIACEAE
Cette famille végétale (anciennement ombellifère) peu représentée dans les régions tropicales et dans l’hémisphère sud comprend entre autres la carotte, le céleri, l’anis, le coriandre, les fenouils, le cerfeuil mais aussi la ciguë.
Ce sont des plantes herbacées de taille petite ou moyenne souvent à tige creuse et feuille bien découpée, ; elles sont annuelles, bisannuelles ou vivaces.
L’inflorescence est assez typique, c’est une ombelle ; les pédoncules qui supportent les fleurs divergent en général à partir d’une même zone et les fleurs peu ou pas colorées s’ouvrent presque au même niveau à la périphérie de l’ombelle puis vers le centre.

Le fruit (ou semence) est sec.

Beaucoup d’ammiaceae sécrètent des huiles essentielles qui sont en général plus concentrées dans les fruits.

Parmi les ombellifères, la grande ciguë Conium maculatum est connue pour sa toxicité : 5 à 10 g de feuilles( par voie buccale) peuvent provoquer la mort, attention car on peut la confondre avec du céleri ou du persil sauvage.

Le persil est un condiment et une plante médicinale répandue dans le monde entier et très apprécié.
On pense qu’il est originaire du sud de l’Europe (il était connu des grecs et des romains) mais il pousse maintenant sous tous les climats, sa durée de vie est cependant plus courte dans les régions tropicales.

On connaît plusieurs variétés culturales ; on différencie ainsi la forme ancienne à feuille plate (neopolitanum) de la variété plus répandue à feuille frisée (crispum), il existe également une variété à grosse racine (tuberosum).

Les feuilles, les fruits et la racine de persil sont utilisés en phytothérapie, l'huile essentielle des fruits (graines) est employée en aromathérapie

PERSIL CONDIMENT VITAMINE C DIURETIQUE ANTI OXYDANT FEUILLE RACINE SEMENCE HUILE ESSENTIELLE ANTISPASMODIQUE APIOL MYRISTICINE



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

 

FEUILLES DE PERSIL

- Les feuilles fraîches de persil contiennent beaucoup de vitamine C (100 à 200 mg pour 100 g, pour mémoire les oranges en contiennent 40 mg pour 100 g), une quantité importante de vitamine K, ainsi que de la provitamine A (des caroténoides), des sels minéraux et du fer .
- Les feuilles contiennent une quantité supérieure à beaucoup d'autre végétaux en flavonoides médicinaux : apigénine et lutéoline qui sont connus pour leur capacité à neutraliser les radicaux libres(role de protection des tissus et anti-inflammatoires) et qui semblent capables d'interagir dans le métabolisme des hormones femelles (oestrogènes notamment) et inhibition partielle de la prolactine .
- les feuilles de persil à l'instar d'autres ombellifères (comme le céleri ) contiennent des furanocoumarines, substances photosensibilisantes, qui rendent le persil toxique pour de nombreux herbivores quand ils en consomment en trop grande quantité, accident rare car le contenu en huile essentielle des feuilles de persil est repoussant pour la majorité des animaux.

RACINE DE PERSIL

La racine du persil , racine pivotante qui ressemble à celle de la carotte, est utilisée depuis longtemps comme diurétique mais on lui connait aussi des propriétés antispasmodiques sur les fibres lisses du système digestif et biliaire (estomac, intestins, vésicule biliaire) .

HUILE ESSENTIELLE DE PERSIL


Les feuilles et surtout les fruits (semences) de persil contiennent une huile essentielle à l'odeur forte et caractéristique dont la composition est dominée par deux constituants biochimiques :
- l'apiole ou apiol (environ 20 %)
- la myristicine (40 à 45 %)
Mais l'odeur typique de la feuille de persil est liée semble-t-il à la présence d'autres terpènes en beaucoup plus petite quantité notamment le "p-mentha-1,3,8-triene".
L’apiol et la myristicine (que l'on trouve aussi dans la noix de muscade) sont neurotoxiques et provoquent des convulsions et des troubles psychiques à fortes doses.
A dose élevée (1 g par kg), l’apiole est abortif par congestion sanguine du petit bassin, et peut provoquer des troubles graves, hépatiques, rénaux, et des saignements ( hémorragies des muqueuses, hémorragies intestinales).
L’huile essentielle de persil par voie externe est antiseptique et vulnéraire (cicatrisante) .

UTILISATIONS

LE PERSIL CONDIMENT DIETETIQUE


La feuille de persil, plat ou frisé est avant tout un condiment très utilisé qui aromatise et parfume de nombreux plats chauds ou de crudités (salades, taboulé) en apportant des vitamines, des sels minéraux et des anti-oxydants .
Le persil est une plante qui donne de l'appétit.
Le persil peut accompagner aussi bien les viandes que les poissons, les oeufs, les légumes, les potages, les sandwichs ou les galettes(ou crêpes de céréales), mais pas les plats sucrés.

Le PERSIL EN PHYTOTHERAPIE ET AROMATHERAPIE

- Infusion de feuille, de racine ou de semence :
une cuillerée à café de feuilles sèches, de semences de persil, ou 10 à 20 g de racine de persil dans 1/4 litre d'eau très chaude 3 à 4 minutes d'infusion.
Cette infusion est légèrement diurétique, antispasmodique digestive et génitale (accompagnement d'un traitement des dyménorrhées).
Consommée régulièrement elle apporte des anti-oxydants, facilite la digestion et l'élimination rénale de l'eau.
La tisane de semences fait diminuer les gaz intestinaux et aide à leur évacuation (carminative) : Ex : tisane de semences : 10 g de graines dans ½ litre d’eau bouillante à boire dans la journée ou une cuillerée à café de semences à avaler avec une peu d'eau.

- Huile essentielle de persil
On l'utilise avec prudence.
- Diluée dans une huile végétale (1 à 2 gouttes d'huile essentielle de persil dans 10 gouttes d'huile végétale) en application massage sur l'abdomen ou le bas ventre en complément d'un traitement antispasmodique digestif ou génital (dysménorrhée) ou sur des zones contuses (ecchymoses) ou irritées.
- par voie buccale : 1 à 2 gouttes par jour 2 à 3 fois par jour comme désinfectant urinaire (mais il existe des extraits de plantes plus efficaces (voir Cystite), comme antispasmodique digestif et génital (dysménorrhée).

- Utilisations traditionnelles :

- Piqures d'insectes : feuilles fraiches écrasées en application sur la piqure pendant une dizaine de minutes puis rincage à l'eau froide.

- Dermatoses très prurigineuses (qui grattent énormément) : feuilles écrasées en application directe.

- Seins douloureux par engorgement laiteux : cataplasme de feuilles contuses sur les seins.

- Sirop des 5 racines( ache, asperge, petit houx (fragon), fenouil et persil) : sirop qui donne de l'appétit (apéritif) et qui facilite la digestion.

- Aux Antilles on utilise en friction du rhum dans lequel on fait macérer des racines de persil.

- En homéopathie, PETROSELINUM est un médicament conseillé dans certains troubles urinaires : cystites, urétrites envie fréquente d’uriner (ex : PETROSELINUM 9CH 3 granules 3 fois par jour).

Rappelons que l'application cutanée de feuilles de persil peut s'accompagner d'une réaction inflammatoire à la lumière (photosensibilisation) et que les personnes qui suivent un traitement anticoagulant à base d'antivitamine K doivent prendre en compte l'apport de vitamine K du persil qui favorise la coagulation sanguine.

CONSERVATION DU PERSIL

Les feuilles de persil se conservent quelques jours au frais et de nombreux mois au congélateur mais pour conserver tout l'arome du persil il semble préférable de le sécher à température moyenne (environ 30°), pour un usage médicinal on peut aussi en faire une teinture-mère au 1/10 (100 à 200 gouttes par jour).

La racine de persil se sèche fragmentée quand elle est trop volumineuse, on peut en faire également une teinture-mère ou une teinture alcoolique au 1/10 (racine sèche) 100 à 200 gouttes par jour, diminuer les doses par deux quand on réalise la teinture alcoolique au 1/5.

CULTURE DU PERSIL

Le persil est une plante de la région méditerranéenne mais qui pousse très bien dans tous les pays tempérés ou subtropicaux.
Il est connu pour la lenteur de la germination de ses graines (plusieurs semaines) que l'on peut raccourcir en les faisant tremper une journée dans de l'eau froide.
On ne fait pas de repiquage, il vaut mieux semer en place ou en mottes que l'on déplace ensuite.
Une fois installé le persil est une plante peu fragile qui se développe plus rapidement sur un sol maintenu humide.
Il n'y a pas de fleurs la première année, on récolte les feuilles au fur et à mesure mais en conservant suffisamment de feuillage pour un développement régulier de la plante.
La deuxième année des tiges florales apparaissent au printemps on les conserve pour obtenir des graines ou on les coupe pour prolonger la cueillette des feuilles.
Une fois bien en place le persil peut se re-semer naturellement tous les deux ans.

Tweet Suivre @phytomania

RESUME

UN CONDIMENT RICHE EN VITAMINE C
Le persil est très utilisé frais en cuisine, c’est une plante apéritive et digestive, facile à cultiver dans le monde entier.
Son huile essentielle antiseptique et emménagogue doit être utilisée avec prudence car elle est potentiellement toxique.