ORANGER
BIGARADIER

CITRUS AURANTIUM
CITRUS SINENSIS

RUTACEAE
ORANGER CITRUS SINENSISLes rutaceae comprennent environ 130 genres et plus de 1500 espèces d'arbres ou d'arbustes principalement des régions chaudes.
Les feuilles de rutaceae sont souvent ponctuées de petites inclusions vésiculaires contenant des composés aromatiques (huile essentielle).
Le plus important des genres est Citrus ; ce sont en général des arbres de petite taille au bois dur, au tronc et branches souvent épineuses et dont les feuilles ont un pétiole "ailé ".
Le fruit est une baie complexe (un hesperidium) dont l'enveloppe colorée (de vert à orange) contient de nombreuses glandes à huile essentielle.
Il renferme une pulpe souvent comestible formée de "poils " succulents emballés dans un tissu spongieux, fibreux et blanc, le mésocarpe.
Les graines en nombre variable, blanches ou vertes, peuvent être absentes dans certaines variétés culturales.

Ce genre botanique (citrus) comprend :

*des espèces sauvages dont la pulpe du fruit est en général immangeable (elle contient de l'huile essentielle) et le pétiole des feuilles est très souvent beaucoup plus "ailé " que celui des espèces cultivées (exemple : Citrus macroptera de Nouvelle-Calédonie),

* des espèces cultivées à la pulpe moins acide et sans inclusion d'huile essentielle.


Les botanistes ont beaucoup de mal à les classifier car ces espèces sont souvent des hybrides et continuent de s'hybrider y compris avec les espèces sauvages.
Citons les fruits les plus importants : le citron, la lime, le citron vert, l'orange, le pamplemousse, la mandarine, le pomelo.
Citrus aurantium, l'oranger amer ou bigaradier et Citrus sinensis, l'oranger doux, sont très voisins, tous deux originaires de l'Asie du sud.
Citrus sinensis, l'oranger commun ou doux n'est pas une espèce sauvage mais un hybride qui possède de nombreuses variétés culturales (exemple : orange de valence, orange sanguine, orange "navel"); notons que les variétés tropicales restent vertes même à maturité.

L'oranger amer est connu en Europe depuis le 11 ième siècle, l'oranger doux depuis le 15 ième (il fut introduit dans le nouveau monde par Christophe Colomb dès son second voyage !).
L'oranger amer a donc été le premier utilisé en médecine européenne ; c'est une espèce très rustique et résistante aux parasites dont le fruit possède une écorce assez irrégulière et dont la pulpe n'est pas très dense laissant généralement une partie centrale vide.
Les orangers sont des arbres médicinaux par leurs fruits, leur fleurs et leurs feuilles, l'orange et son jus sont diététiques.

ORANGE ORANGER DOUX ORANGER AMER REGIME AMAIGRISSANT HUILE ESSENTIELLE ZESTE ORANGER PETIT GRAIN NEROLI CALMANT SOMMEIL DIGESTION




COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

PULPE DES ORANGES

Voilà une composition chimique moyenne valable pour la pulpe des deux types d'oranges :
- 88% d'eau,
- moins de 1% de protéines et de lipides,
- 8 à 12% de glucides,
- des vitamines B1, B2, PP,
- peu de vitamine A
- et au moins 40mg/100g de vitamine C, c'est donc un fruit riche en Vitamine C.

Les acides organiques sont bien représentés (citrique, malique), leur quantité baisse quand l'orange devient bien mûre.


ECORCE DES ORANGES = ZESTES

La saveur amère du zeste est due à la présence d'huile essentielle et de flavonoïdes (sous forme d'hétérosides), certains sont caractéristiques des Citrus, citons : diosmine, naringosine, hespéridoside, rutoside, tangérétine, nobilétine .

Les écorces des fruits immatures contiennent un peu plus d'alcaloïdes que les fruits murs, les plus importants sont : la sinéphrine et l'octopamine .

L'écorce du fruit est riche en matières pectiques.

 

LES CITROFLAVONOIDES


Ces composés chimiques (flavonoides des citrus) sont considérés comme de bons protecteurs des petits vaisseaux sanguins par une action directe de "tonification" des parois des capillaires. Ils semblent également actifs sur les veines mais c'est plus contesté (varices, hémorroïdes).
Leur pouvoir anti-inflammatoire et protecteur des tissus (dont les vaisseaux sanguins) est aussi du à leur capacité à piéger les radicaux libres.

Le citroflavonoide le plus utilisé est l'hespéridine présent dans la majorité des écorces d'agrumes (citron, orange, pamplemousse) notamment dans les zestes et les membranes de l'orange et donc dans le jus d'orange non filtré.

Des études récentes s'intéressent aux propriétés pharmacologiques des flavonoides notamment ceux extraits des Citrus :

- pour la régulation de l'activité des adipocytes (cellules qui stockent les lipides(les corps gras)) et la lutte contre l'obésité,
- pour leurs propriétés anticancéreuses (par une action anti-virale ou de protection des cellules),
- pour leurs propriétés anti-virales spécifiques (hépatite),
- pour leur capacité à modifier l'action de certains enzymes importants dans l'absorption des médicaments.

Les fruits immatures sont employés en médecine orientale.
Des études ont montré que l'extrait de fruit vert s'oppose à l'hyperglycémie en induisant la sécrétion d'insuline et de glucagon. In vitro l'extrait hydroalcoolique de fruit vert est hépatoprotecteur alors que l'extrait aqueux ne l'est pas.

ALCALOIDES : SYNEPHRINE ET OCTAMINE


Ces deux substances végétales naturelles ont une structure chimique et des propriétés voisines de celles de l'éphédrine .
Ce sont des stimulants du système nerveux qui provoquent excitation, irritabilité, accélération du rythme cardiaque, élévation de la tension artérielle et insomnie un peu à la manière de la caféine.

Certains les considèrent comme des "brule graisse", mais des études récentes montrent que leurs effets secondaires néfastes sur la santé sont supérieurs à l'effet amaigrissant temporaire qu'ils induisent.
Ce sont des substances dopantes.

Ces alcaloides sont présents mais en petite quantité dans le jus d'orange (ou de pamplemousse), ce n'est pas suffisant pour entrainer un effet dopant ou provoquer des troubles nerveux (il faudrait en boire plusieurs litres par jour).

LES HUILES ESSENTIELLES DES ORANGERS


LES DIFFERENTES HUILES ESSENTIELLES EXTRAITES DES ORANGERS

On extrait plusieurs types d'huile essentielle des orangers :
*des fleurs de l'oranger amer, Citrus aurantium, l'huile essentielle de néroli,

*des feuilles et des petites branches des deux orangers (quand on taille les arbres), l'huile essentielle de petit-grain ,

*des zestes d'oranger amer, l'huile essentielle de Curaçao,

*des zestes d'oranger doux, l'huile essentielle d'oranger.

L'huile essentielle des zestes est souvent obtenue des enveloppes fraîches par pression dans les usines de conditionnement du jus d'orange.




HUILE ESSENTIELLE DE ZESTE D'ORANGE

L'huile essentielle des zestes d'orange variétés douces et amères se ressemblent et contiennent :
- presque exclusivement des monoterpènes dont le limonène (95 à 98%), du pinène et du myrcène ( 1 à 2%)
- et moins d'1% d'aldéhydes qui donnent les différences de parfums aux huiles essentielles.

Ce type d'huile essentielle :
- est légèrement antiseptique,
- apaisante et calmante,
- elle favorise la digestion,
donne de l'appétit et augmente la quantité de mucus sécrété dans l'estomac protégeant ainsi un peu plus la muqueuse gastrique contre le risque de gatrite ou d'ulcère.

HUILE ESSENTIELLE DE PETIT GRAIN

L'huile essentielle de petit-grain contient de nombreux composés mais elle est dominée principalement par l'acétate de linalyle (environ 50 %) et le linalol (20 à 25 %).
C'est une huile essentielle :
- surtout intéressante pour sa capacité à calmer, à trouver le sommeil,
- à atténuer l'angoisse légère, les dystonies neurovégétatives, les spasmes digestifs,
- légèrement antiseptique
.

HUILE ESSENTIELLE DE FLEUR D'ORANGER AMER OU HUILE ESSENTIELLE DE NEROLI

Cette huile essentielle très parfumée dominée par des monoterpènes et du linalol contient des sesquiterpéols absents des autres types d'huiles essentielles d'oranger.
Elle agit :
- comme modulateur de l'activité du système nerveux à la fois comme tonique et comme calmant selon les situations,
- se faisant elle régule l'humeur : sensation de bien-être, atténuation de l'angoisse, du trac.



Ces 3 types d'huiles essentielles sont donc bien différentes mais ont en commun des propriétés calmantes , digestives , et légèrement antibactériennes-antimycosiques.
En application sur la peau elles peuvent induire une réaction de photo-sensibilisation et certaines personnes y sont allergiques.

UTILISATIONS

 

LE JUS D'ORANGE

Le jus d'orange frais est une bonne source de Vitamine C, il fait l'objet d'un commerce international très actif, d'immenses orangeraies (au Brésil, en Floride..) fournissent des fruits qui sont traités en usine, le jus de fruit brut est parfois transporté par tanker à travers les océans (comme le pétrole ).
On préférera toujours l'orange d'un verger non traité par les pesticides, voire des pieds sauvages, même si ces qualités gustatives sont moindres.

Consommer un jus d'orange frais le matin au petit déjeuner est une coutume Nord Américaine qui est intéressante, mais tout le monde ne supporte pas la relative "acidité" de ce jus.

EXTRAITS D'ORANGE ET D'ORANGER

Les extraits d'orange et d'oranger sont antispasmodiques digestifs, apaisants, ils calment les palpitations bénignes, l'éréthisme cardiaque et facilitent la venue du sommeil.

On peut les utiliser en cas de nervosisme, d'insomnie, d'aérophagie, d'éructations, de crampes digestives dues à l'émotion ou à l'anxiété, exemple :

* Fleurs en infusion : une cuillerée à soupe pour une tasse d'eau très chaude, 1 à 3 fois par jour.

* La feuille en infusion : 20 g de feuille séchée ou 3 à 5 feuilles fraîches par tasse d'eau très chaude, 15 mn d'infusion, 1 à 3 tasses par jour.

* L'huile essentielle de fleur (plutôt pour les troubles "nerveux ") : 2 à 3 gouttes, 2 fois par jour dans du miel ou sur du pain ou dans du lait.

* L'huile essentielle d'orange, ou de petit grain plutôt pour les troubles digestifs et l'insomnie, 2 à 3 gouttes, 2 à 3 fois par jour dans du miel, sur du pain ou dans du lait.

* On peut incorporer les huiles essentielle d'orange et de petit grain dans des préparations dermatologiques ou cosmétiques, mais il ne faut pas s'exposer ensuite au soleil (risque de photosensibilisation).

* l'huile essentielle d'orange est intéressante dans la cuisine ou les boissons, elle apporte une note "exotique" plaisante et peut favoriser la digestion.

On trouve en pharmacie des spécialités qui contiennent des citroflavonoïdes, protecteurs des petits vaisseaux sanguins.

Enfin si vous avez l'habitude de manger toute l'orange (hormis la peau), c'est-à-dire la pulpe plus le mésocarpe blanchâtre et sans goût, vous régulariserez votre transit digestif grâce aux matières pectiques que ce dernier contient.



EXTRAIT D'ORANGE ET REGIME AMAIGRISSANT

Nous pensons que les suppléments à visée amaigrissante qui contiennent des extraits d'écorce d'orange amère ne sont pas à conseiller, ils sont souvent dopés par de la caféine et le risque de troubles cardio-vasculaires n'est pas négligeable : troubles du rythme, palpitations, hypertension et même potentiellement infarctus du myocarde.
Ils peuvent provoquer du nervosisme, de l'insomnie et même augmenter la prise de nourriture!!


RESUME

LE FRUIT DU JARDIN DES HESPERIDES
L'oranger de chine nous donne l'orange douce pleine de vitamine C ;
ses feuilles servent à faire une tisane apaisante
L'oranger amer, c'est l'ancêtre, l'oranger médicinal par ses fleurs, ses feuilles, ses fruits et l'huile essentielle qu'on en extrait.
Tous deux sont des plantes qui calment, qui aident à digérer et qui facilitent la venue du sommeil.Certains compléments alimentaires à visée amaigrissante contiennent des extraits d'oranger amer riche en synéphrine, leur intérêt est controversé car ils peuvent être dangereux pour la santé

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania