OLIVIER
Branche d'olivier avec olives, OLEA EUROPEA

OLEA EUROPAEA
OLEA EUROPEA

OLEACEAE







Cet arbre typiquement méditerranéen est cultivé depuis la plus haute antiquité. Son role dans l'économie et ses valeurs symboliques, bonté, pureté, paix et bonheur, ont toujours été importants dans les civilisations du pourtour méditerranéen.




L'olivier, Olea europaea, est une variété domestiquée de l'oléastre, plante endémique de la zone mediterranéene. C'est d'ailleurs une espèce non "fixée" dont certaines variétés culturales peuvent retourner à l'état sauvage voir devenir plantes envahissantes.


L'olivier est cultivé depuis l'antiquité dans les pays du pourtour méditerranéen où le climat lui est favorable : Grèce, Turquie, Moyen Orient, Italie, Espagne, Afrique du nord, sud de la France.
Beaucoup d'autres pays cultivent l'olivier européen depuis le début du 20 ième siècle : Californie, Argentine, Chili, Australie, Pakistan, Inde, Afrique du sud.



L'olivier d'europe, Olea europea, supporte bien la sécheresse mais déteste l'humidité prolongée, il résiste au froid (jusqu'à -10 à -15° C pour une courte période) .
L'olivier peut atteindre plusieurs centaines d'années, sa croissance est lente, le tronc est tortueux à l'écorce crevassée ; on observe très souvent des rejets de souches qui lui donne un aspect buissonnant quand il n'est pas taillé. Ces rejets sont un mode de régénération après brulis ou mort de l'arbre dûe au gel. Les feuilles sont persistantes, un peu grises sur leur partie supérieure et blanchâtres sur leur face inférieure.
L'olive, fruit de l'Olea europaea est une drupe à noyau dur qui passe progressivement du vert au pourpre noirâtre et dont le mésocarpe charnu est huileux.
L'olivier est médicinal par ses feuilles, ses jeunes pousses , ses bourgeons, et aussi par son huile.

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

Au Moyen-Age on attribue de nombreuses propriétés à l'olivier : décoction amère, astringente, tonifiante, dépurative, diurétique, fébrifuge , anti-rhumathismale, anti-goutteuse, anti-hémorroïdaire.
Son utilisation moderne s'adresse plus à la pathologie vasculaire et métabolique : propriétés hypotensives et hypoglycémiantes .

LA FEUILLE D'OLIVIER

Les composés pharmacologiquement actifs sont :



Les propriétés pharmacologiques de la feuille d'olivier

 



L'HUILE D'OLIVE

L'huile d'olive est extraite à partir du "jus" du fruit de l'olivier, ce n'est pas une huile de graine ou d'amande.
La meilleur huile est obtenue par pression à "froid" (presse à disque, à vis, à bande) des olives broyées et malaxées à 25-30 degré C. On peut aussi extraire l'huile par centrifugation du mélange pâte d'olives broyées et eau tiède. Dans ces deux cas on obtient l'huile de première pression.

Le contenu en acide gras est diététiquement intéressant :
70 à 85 % d'acide gras monoinsaturé (oléique), 5 à 15% d'acide linoléique (omega 6), et 3 à 20% d'acide linolénique (omega 3).

La composition en % des acides gras varie selon la provenance géographique et la variété culturale : l'huile d'olive Italie - Espagne serait plus oléique, l'huile Grèce - Tunisie plus linoléique.

L'insaponifiable contient plus de 93% de beta sistostérol.

L'huile d'olive est douce au gout parfois un peu amère, cholagogue et légèrement laxative, adoucissante et émolliente en usage externe. Raffinée c'est un solvant pour préparations injectables.

Dans certains pays comme le Pakistan ou l'Afrique du sud, l'olivier de la variété cuspidata assez proche de l'oléastre sauvage s'est acclimaté et pousse spontanément à l'état sauvage. Des études récentes montrent que l'huile que l'on extrait de ces petites olives a une composition très voisine de celle de l'olivier européen cultivé mais que les feuilles de cette variété ne contiennent pas ou peu d'oleuropéoside et une quantité plus importante de dérivés triterpéniques. Néanmoins des études cliniques montrent que les extraits de feuilles de cet olivier retourné à l'état sauvage sont hypoglycémiants et légèrement hypotenseurs ce qui peut remettre en cause l'importance pharmacologique de l'oleuropéoside.

UTILISATIONS

Actuellement les extraits de feuilles d'olivier européen sont principalement préconisés :

Une bonne indication paraît l'hypertension artérielle modérée avec athérosclérose due à une dyslipémie, avec ou sans diabète léger par surcharge alimentaire ou pondérale.

Les iridoïdes (oleuropéoside, oleuropéine) sont des composés instables qui font préférer l'utilisation de macérations glycéroalcooliques de jeunes pousses et feuilles fraiches plutôt que d'infusion ou de décoction (assez amères) qui peuvent néanmoins être utiles pour leur facilité d'emploi (surtout quand on peut se procurer ces feuilles dans la nature).



Posologie

Exemple: macérat glycériné de bourgeons ou de jeunes pousses d'olivier 1 D , 60 gouttes 3 fois par jour.
Exemple : infusion de 15 mn de 50 à 100 g de feuilles fraiches dans 1/2 litre d'eau très chaude, à boire dans la journée

On trouve la feuille d'olivier, souvent en association avec d'autre plantes, dans de nombreux phytomédicaments qui visent à traiter l'hypertension artérielle modérée.
Il existe aussi des préparations modernes : poudre de feuilles d'olivier cryobroyées, extraits concentrés dosés en oleuropéoside (suivre les indications du laboratoire en fonction de la concentration en produit actif)

L'huile d'olive, en dehors de son utilisation culinaire et diététique, peut être employée en dermatologie car elle est adoucissante et émolliante (eczema, psoriasis, après un essai thérapeutique pour tester la sensibilité de la peau), et comme huile de massage .

Les huiles essentielles se mélangent parfaitement dans l'huile d'olive et l'on peut ainsi se préparer des dilutions personnalisées pour massage, absorption cutanée d'huiles essentielles ou absorption digestive d'huile essentielle.

L'huile d'olive favorise l'excrétion biliaire de la vésicule , elle est cholagogue et laxative : 30 à 60 g le matin à jeun en l'absence de calculs biliaires.
On peut aussi l'utiliser exceptionnellement par voie rectale en laxatif : 150 ml d'huile tièdie



Tweet Suivre @phytomania

RESUME

POUR AIDER A SOIGNER L'HYPERTENSION ARTERIELLE
L'olivier est un arbre béni des dieux, beaucoup de peuples du pourtour méditerranéen pensent ainsi.
Son bois très dur est prisé, ses fruits oléagineux et l'huile qu'on en extrait sont diététiques et à usage médicinal, ses feuilles contiennent des composés qui limitent l'augmentation de la tension artérielle,
favorisent l'élimination rénale de l'eau et améliorent certains diabétes.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania