NOYER COMMUN
NOYER NOIR
le noyer juglans regia crédit wikipedia
JUGLANS REGIA
JUGLANS NIGRA

JUGLANDACEAE

Les noyers sont de grands arbres répandus sur tous les continents et dont il existe une vingtaine d'espèces.
Il existait un noyer en Europe mais il n'a pas survécu aux derniers épisodes glaciaires du quaternaire.

Le noyer commun, Juglans regia, est originaire des régions montagneuses d'Asie situées entre la Chine de l'ouest, le nord de l'Inde et l'Iran.
C'est un arbre tellement intéressant qu'il a été disséminé très tôt dans l'antiquité plus à l'ouest d'abord dans la région de l'Iran et de la Turquie actuelle puis dans tout le pourtour méditerranéen, enfin dans l'Europe occidentale.
Les marins l'ont introduit ensuite sur le continent américain, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

C'est un arbre à la croissance lente qui ne donne pas de fruits en général avant 7 ans parfois plus longtemps, mais dont la longévité est importante (100 à 200 ans).

Les feuilles de noyer, assez grandes et longuement pétiolées sont composées et imparipennées, elles dégagent une odeur très caractéristique quand on les froisse.
Les fleurs femelles sont très discrètes, verdâtres, à l'extrémité des petites branches, l'inflorescence mâle est constituée en chatons pendants.
Le Fruit est une drupe ( la noix) à péricarpe vert et charnu (brou) qui recouvre une coque à deux valves qui contient la graine oléagineuse à l'aspect d'un petit cerveau (cérébroïde).



Les noyers ont un bois très apprécié par les sculpteurs, en ébénisterie, marqueterie et menuiserie.
La feuille de noyer commun et l'enveloppe charnue du fruit sont médicinales.
Le fruit (la noix) est comestible et contient une huile aux propriétés diététiques.
Le noyer noir, Juglans nigra est originaire de l'Amérique du Nord et possède des propriétés pharmacologiques très proches du noyer commun.

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES


FEUILLES DE NOYER ET ENVELOPPE DE LA NOIX (LE BROU DE NOIX)
Les feuilles vertes et le brou de noix contiennent des composés aromatiques oxygénés (naphtoquinones) dont le plus spécifique est la juglone (ou juglon), des flavonols(hypéroside, junglanoside), et des tanins galliques et ellagiques.
Ces substances sont également présentes dans l'écorce de l'arbre et des racines ainsi que dans les fleurs males (chatons).

Les tanins sont astringents (forment un complexe chimique avec les protéines et assèchent les écoulement muqueux), antiseptiques et cicatrisants, anti-inflammatoires et anti-radicaux libres.

La juglone est une substance colorant en jaune la peau et les phanères, anti-inflammatoire et semble-t-il active contre de nombreux microorganismes (bactéries, champignons pathogènes, virus) et parasites. Elle est aussi cytotoxique et capable de détruire les cellules de l'épiderme (notamment les kératinocytes qui assurent la bonne santé de la peau).

Les naphtoquinones( dont la juglone) contenues dans les feuilles de noyer tombées au sol et peut-être exsudées par les racines agissent comme des herbicides sur les plantes aux alentours des noyers, limitant considérablement leur développement.

Ces substances sont également toxiques pour les herbivores notamment les chevaux.

Le brou de noix est particulièrement riche en tanin et en naphtoquinones (substances colorantes).

Certaines personnes sont allergiques aux extraits de feuilles de noyer et de brou de noix.

LA NOIX DU NOYER COMMUN JUGLANS REGIA

La coque n'a pas d'utilisation médicinale.
L'amande ou cerneaux (les deux cotylédons en forme de petit cerveau) sont recouverts d'une fine pellicule qui renferme des tanins.
La composition chimique de la noix varie un peu en fonction des variétés du noyer(il y a beaucoup de cultivars) et des conditions de culture (terrain, climat).

Composition moyenne d'une noix sèche :

protéines : 15%
glucides : 13% dont la moitié en fibres insolubles
lipides : 65% à 70%
eau: 4% à 7%
l'amande de la noix a un contenu intéressant en vitamine B1 et B6, et en minéraux (fer, manganèse, zinc, calcium et potassium)
La quantité de lipides (corps gras) fait tout l'intérêt de cette noix d'autant plus que le pourcentage en acides gras insaturés est important, et bien équilibré dans son rapport oméga 3/ oméga 6 .

La noix du noyer est très riche en calories : environ 650 Calories pour 100 g de noix sèche sans leur coque.
Les personnes allergiques au fruits à coques ( arachides, noisettes, macadamia, noix de para etc..) doivent tester leur sensibilité aux noix avant d'en consommer.

Analyse des acides gras de la noix du noyer commun :

acide palmitique (saturée) 5 à 7 %
acide stéarique (saturée) 2 à 4 %
acide oléique (mono-insaturée) 20 à 40 %
acide linoléique (bi-insaturée oméga 6) 40 à 60 %
acide alpha linolénique (tri-insaturée oméga 3) 7 à 12 %

L'huile de noix est donc une huile fluide mais qui a tendance à s'oxyder rapidement surtout si on la chauffe (elle rancit et se polymérise, elle est siccative) car elle contient un pourcentage élevé d'acides gras insaturés.
Elle contient les acides gras dont l'organisme à besoin mais qu'il ne peut pas synthétiser (acides gras essentiels) en un pourcentage équilibré. C'est donc une très bonne huile diététique pour les assaisonnements mais pas pour la friture.

De nombreuses études récentes ont montré que la consommation régulière d'une petite quantité d'huile de noix ou d'amande de noix améliorait le rapport mauvais cholestérol/bon cholestérol chez les personnes présentant un excès et un déséquilibre du cholestérol, une anomalie de leur rapport LDL/HDL, ainsi que chez les personnes qui présentent un trop grande quantité de triglycérides dans leur sang (dyslipidémie).

UTILISATIONS



FEUILLES VERTES DE NOYER ET BROU DE NOIX

On les utilise pour leur contenu en tanin et juglone. Dans tous les cas le traitement ne doit pas dépassé 15 jours à cause des effets secondaires possibles de la juglone.

PAR VOIE EXTERNE :

- Pour assécher les inflammations d'origine infectieuse des muqueuses digestives (de la sphère buccale) et génitales : gingivite, glossite, aphtes, leucorrhées, vaginite.
- Dans certains troubles cutanés : eczéma, acné et infections cutanées chroniques, trouble de la sudation, hyperhydrose.

PAR VOIE INTERNE :

- Pour essayer d'équilibrer le diabète de type 2 et en prévenir les complications.
- Dans certains troubles digestifs qui font partie du syndrome de l'intestin irritable ou qui font suite à un déséquilibre de la flore intestinale et qui sont souvent associés à de l'acné ou des infections cutanées récidivantes: fausse constipation qui s'accompagne de sécrétion muqueuse abondante et de crampes intestinales, diarrhée liquide sans odeur de fermentation.

EXEMPLES DE POSOLOGIE :


infusion-décoction
Une poignée de feuilles vertes fraiches ou 10 g de feuilles sèches dans 1 litre d'eau pour la voie buccale et 1/2 litre d'eau pour le traitement externe, ébullition 2 à 3 minutes, infusion 10 à 15 minutes.
Une tasse une à deux fois par jour par voie buccale (diabète).
Bain de bouche deux fois par jour (inflammation et infection de la bouche).
Application cutanée sur une gaze que l'on garde une à deux heures ou en bain de pied dilué dans de l'eau tiède.
Irrigation vaginale une à deux fois par jour (leucorrhée)

Teinture alcoolique de feuille de noyer et de brou de noix
et Macération glycérinée de bourgeons diluée 1D
Ce sont des préparations plus facile à conserver, à doser et à utiliser.
Par voie buccale:
10 à 50 gouttes de teinture 3 fois par jour pendant deux semaines au maximum puis 15 jours d'arrêt thérapeutique.
30 à 50 gouttes de macération glycérinée 1D pendant deux semaines au maximum puis 15 jours d'arrêt thérapeutique.
Par voie externe:
On peut diluer la teinture alcoolique au 1/5 ou 1/10 avec de l'eau bouillie et l'utiliser de la même façon que la décoction aqueuse.


AMANDES DE LA NOIX DU NOYER

La noix est un aliment intéressant mais qui ne peut être consommé qu'en petite quantité car il est très riche en corps gras et contient également des tanins.
Plusieurs études montrent que la consommation régulière et quotidienne de l'équivalent de 20 à 25 g de noix décortiquée (soit 2 à 4 noix selon leur taille) améliore la composition des lipides sanguins (cholestérol, triglycérides et lipoprotéines HDL et LDL).
Il faut bien sur tenir compte de l'apport en calories (120 à 150 Kcal).
La consommation régulière de noix fraiches et sèches permet d'assurer un bon équilibre de la flore intestinale avec parfois une amélioration des symptômes de l'intestin irritable et une régularisation du transit intestinal.

CULTURE DU NOYER, RECOLTE DES NOIX, HUILE DE NOIX

On peut mettre en terre (en place ou en semis) les noix fraiches à l'automne et elle germent au printemps, au bout de 2 à 3 ans on peut les mettre en place en faisant attention au système racinaire bien développé et profond.
Quand on veut une variété particulière le greffage est impératif.
Il faut penser que le noyer est un arbre de grande taille qui peut gêner le développement des autres plantes ou arbres.
Les noyers sont maintenant très souvent greffés sur un porte greffe (noyer noir par exemple) à croissance plus rapide et résistant à certaines maladies du noyer commun.

Les noix fraiches peuvent être gaulées avant maturité complète quand elles sont encore dans leur enveloppe verte, on les déguste alors en retirant la fine pellicule qui recouvre l'amande. La noix mature est séchée pendant un à deux mois et plus si l'on veut obtenir de l'huile de qualité, elle peut se conserver au sec jusqu'à la prochaine récolte.

On peut extraire l'huile de noix de façon artisanale mais il faut disposer d'un pressoir de petite taille mais assez puissant.
Les amandes (cerneaux) des noix bien sèches sont finement broyées dans un hachoir (genre hachoir à viande) puis légèrement chauffées sans dépasser 50°. On peut les presser ensuite en mettant la pâte chaude dans un tissu très solide, l'huile de noix faiblement colorée en jaune se conserve assez bien dans des récipients en verre (si possible teinté) à l'obscurité et au frais.


Précautions

Certaines personnes peuvent être allergiques aux feuilles de noyer donc à leurs extraits (infusion, teinture alcoolique, shampoing). L'allergie alimentaire aux noix est possible et plus dangereuse car le choc allergique est plus violent, cette allergie est le plus souvent croisée avec l'allergie aux autres fruits à coques (amandes, noisettes, noix de macadamia, noix de Para) et arachides.

LE VIN DE NOIX ET LA LIQUEUR DE BROU DE NOIX

Ces préparations sont plus anecdotiques mais traditionnelles, on peut néanmoins les considérer comme des préparations médicinales.

VIN DE NOIX : faire macérer pendant 4 ou 5 jours 200g de feuilles fraîches hachées dans un litre de bon vin blanc, sucrer à volonté et filtrer.

LIQUEUR DE BROU DE NOIX : faire macérer pendant 3 mois 500g d’écorce de noix verte ou brou de noix coupée en morceaux dans un litre d’alcool éthylique à 45° (rhum par exemple); filtrer et mélanger à 3 litres de vin en sucrant à volonté, puis consommer avant le repas, une à deux fois par jour.
Ces deux préparations conservent les tanins et la juglone mais le mélange alcool et sucre n'est pas recommandé en diététique

RESUME

UN BEL ARBRE AUX AMANDES COMESTIBLES ET AUX FEUILLES MEDICINALES

Le Noyer commun, Juglans regia originaire d'Asie fournit un bois de qualité et une récolte annuelle de noix comestibles qui renferment une huile diététique. Ses feuilles et certaines parties du fruit contiennent des tanins médicinaux et des quinones antibactériennes et antifongiques.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania