RONCE
MURES
FRAMBOISES

La Ronce et les mures Rubus fructicosus : crédit WikipediaRUBUS FRUCTICOSUS
RUBUS IDAEUS
RUBUS GLAUCUS
RUBUS CHAMAEMORUS
RUBUS SUAVISSIMUS

ROSACEAE

Les RONCES et les FRAMBOISIERS sont de petits arbustes buissonnants répandus dans le monde entier mais plus fréquemment rencontrés dans les régions tempérées et froides de l'hémisphère Nord.
La majorité de ces plantes buissonnantes sont très épineuses et envahissantes ce qui les fait considérer dans certains pays (exemple : Australie, La Réunion) comme des plantes invasives à éliminer.

Parmi les nombreuses espèces de Rubus (très difficiles à différencier les unes des autres) citons :

- Rubus fructicosus la ronce commune présente dans la majorité des haies en Europe.
- Rubus idaeus, le framboisier une plante sauvage mais également cultivée dans de nombreux jardins.
- Rubus glaucus, ou mure de castille bien qu'elle soit originaire des régions montagneuses d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud
- Rubus chamaemorus, la plaquebière du Québec ou ronce des tourbiéres, présente dans toutes les régions froides de l'hémisphère Nord.
- Rubus suavissimus appéciée en Asie et Extrême-Orient pour ses feuilles légèrement sucrées.

Les Ronces et les Framboisiers sont des plantes vivaces par leurs parties souterraines qui émettent tous les ans de nouvelles tiges feuillées plus ou moins sarmenteuses et épineuses.
Les feuilles, alternes sont le plus souvent segmentées, composées de plusieurs folioles et possèdent fréquemment une marge denticulée.
Les fleurs blanches ou rosées, nombreuses, regroupées, sont typiques des rosacées ( 5 pétales, 5 sépales, nombreuses étamines).
Les petits fruits comestibles, sont de couleurs variées (vert, jaune, rouge, noir) parfois translucides.
Ils sont appréciés aussi bien par les animaux sauvages que les humains.
Leur fruit, la mûre, muron ou framboise résultent de l'association de petites drupes qui restent plus ou moins collées au reste du réceptacle de la fleur.
La confusion est possible avec le fruit du mûrier (Morus nigra), un arbre au fruit également comestible.

Les parties des RONCES et des FRAMBOISIERS utilisées pour se soigner sont les feuilles, les fruits et les bourgeons.

le framboisier Rubus ideaus : crédit Wikipedia Le FRAMBOISIER Rubus ideaus

MURES RONCES FRAMBOISIERS TANINS DIABETE CANCER DIETETIQUE PROTECTION DES TISSUS PETITS FRUITS ROUGES ATHEROSCLEROSE RUBUS FRUCTICOSUS RUBUS IDAEUS



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

FEUILLES DE RUBUS sp., RONCES ,FRAMBOISIERS

Les feuilles de ronces sont intéressantes en phytothérapie pour leur contenu en "tanins médicinaux" et par l'absence de composés à la toxicité notable comme des alcaloides par exemple.

Les tanins correspondent en moyenne à 10% du poids sec des feuilles et sont principalement sous forme de tanins hydrolysables dérivés des acides gallique et ellagique.

Les feuilles contiennent aussi des flavonoides non-spécifiques et des acides organiques.

La feuille de Rubus suavissimus renferme des diterpénoïdes (rubusoside à base de stéviol) très proches chimiquement des composés sucrés de la feuille de Stevia rebaudiana.

Les TANINS des Rubus sont :
- astringents ( ils "assèchent" les plaies et les muqueuses mais peuvent induire de la constipation),
- anti-hémorragiques
- antibactériens,
- légèrement hypoglycémiants (anti-diabétiques),
- protecteurs des petits vaisseaux sanguins (capillaires), et peut-être anti-angiogéniques (inhibant la formation de réseau capillaires "anormaux" nécessaires au développement des cancers ),
- piégeurs de radicaux libres (anti-inflammatoires),

Les flavonoïdes associés sont également anti-radicaux libres et anti-inflammatoires.

LES FRUITS DES RUBUS sp, MURES, FRAMBOISES, NATURELS ET DIETETIQUES

Ces petits fruits sauvages qui sont produits par des plantes se développant sans l'aide de produits chimiques de synthèse(pesticides) contiennent :
- des sucres naturels,
- de la vitamine C,
- des tanins voisins de ceux des feuilles mais moins concentrés,
- des pigments flavonoïdes (anthocyanosides) qui donnent la couleur à ces fruits et tâchent les doigts et les tissus,
- des sels minéraux
- certains substances spécifiques : exemple lignanes ou "raspberry kétone" de la framboise
- de petites graines assez dures qui peuvent, chez certaines personnes, irriter l'intestin.

L'association vitamine C, tanins et pigments anthocyanosides est fortement ANTI-OXYDANTE, anti-radicaux libre et protège donc les tissus (notamment les vaisseaux sanguins) contre les processus dégénératifs liés aux réactions inflammatoires provoquées par les radicaux libres chimiquement très réactifs.
Une certaine ACTION ANTI CANCEREUSE est également problable.

LES LIGNANES DU FRAMBOISIER sont connues traditionnellement pour posséder des propriétés oestrogéniques.
Elles peuvent dans certains cas "réguler" des troubles d'origine hormonale chez la femme (exemple: irrégularité des règles, douleurs au moment des règles, ménopause précoce).

La "RASPBERRY KETONE" ou CETONE DE FRAMBOISIER est un composé à l'odeur agréablement fruité présent en très petite quantité (quelques mg par kilo) dans le fruit du framboisier (la framboise).
Des études in vitro montrent que ce composé accélère l'utilisation des lipides stockés dans les cellules graisseuses, un effet"brûle graisse".
Mais cet effet n'est pas retrouvé de façon probante chez l'animal, pour des doses de cétone de framboise "raisonnables".

A hautes doses des effets secondaires toxiques sont également possibles notamment sur le système cardiovasculaire (effet cardiotoxique).

La raspberry ketone commercialisée comme brûle graisse (régime amaigrissant) n'est pas une substance naturelle extraite de la framboise elle provient de la chimie de synthèse.




UTILISATIONS

LES PETITS FRUITS SAUVAGES COLORES : MURES ET FRAMBOISES

Ces petits fruits sauvages ou cultivés BIO au jardin sont une bonne source de vitamines C, de sucres naturels, et de composés phénoliques protecteurs de l'organisme (tanins, colorants anthocyanosides, flavonoïdes).

D'ailleurs ce sont des fruits recherchés partout où ils existent autant par les humains que les animaux ( exemples : oiseaux, renards, blaireaux).
Toutes les populations anciennes en consommaient pendant l'été et l'automne et les conservaient pour l'hiver souvent sous forme de "pemmican" (mélange de graisse, de moelle, de viande séchée en poudre et de fruits sauvages).

On peut consommer les mures et les framboises fraiches ou séchées, en confiture, en sirop, en jus ou tout simplement dans la nature en se promenant en évitant de choisir des fruits trop près du sol (risque de pollution animale).

On conseille aux personnes à l'intestin irrité ou qui souffrent de diverticulose colique de tamiser les petites et très nombreuses graines de ces fruits aussi bien pour faire des jus que des confitures.

FEUILLES DE RUBUS (ronces et framboisiers)

INFUSION

Les feuilles de ronces s'utilisent en tisanes, comme le thé, c'est une infusion classique dans les pays germaniques.
L'infusion est courte (pour limiter la concentration en tanins) et il vaut mieux la filtrer.
On peut mélanger les feuilles de ronces avec celles d'autres plantes aromatiques ou médicinales (exemples : menthe, mélisse, citronnelle, boldo, tilleul).

DIABETE ET SURPOIDS
C'est une boisson médicinale par la présence de tanin pariculièrement utile en complément d'un régime hypocalorique en cas de DIABETE de type 2 ou de perturbation du métabolisme du cholestérol (athériosclérose, athérome).

Il est recommander de filtrer l'infusion pour éliminer les parties des feuilles potentiellemnt irritantes.
Posologie : 1/4 à 1/2 litre d'infusion par jour

Cette infusion de feuilles de ronce peut augmenter la constipation des personnes à l'intestin paresseux, mais ralentir le transit intestinal des personnes à l'intestin irrité ou réactif.

INFUSION-DECOCTION

Exemple : Une poignée de feuilles (soit 30 à 50 g) dans un litre d'eau, 1 à 2 minutes d’ébullition, infuser 5 à 10 minutes.
Bien filtrer car les feuilles ou leurs pétioles possèdent de petites épines.
Cette décoction se conserve plusieurs jours au froid.
Pour éviter l'oxydation qui se traduit par un rougissement de la solution, il est préférable d'éliminer l'air du flacon.

-SAIGNEMENT DE NEZ RECIDIVANT (épistaxis)
En cas de saignement : pulvérisation abondante de la décoction à l'aide d'un pulvérisateur nasal que l'on peut acheter en pharmacie (et vider de son contenu) puis compression de l'aile du nez. Mais l'efficacité du traitement du saignement de nez récidivant par la décoction de feuilles de ronce est plutôt préventif que curatif.
Après la fin du saignement et quand la narine est bien vide de caillots, 3 pulvérisations par jour, suffisamment abondantes pour que l'on sente le liquide couler dans la gorge, pendant une à deux semaines, puis on diminue la fréquence progressivement jusqu'à un traitement d'entretien : une pulvérisation tous les deux ou trois jours.

- PETIT SAIGNEMENT DE LA BOUCHE ou des GENCIVES, APHTES.
Conserver une cuillerée à soupe de décoction dans la bouche pendant quelques minutes, puis la recracher. Traitement à renouveler 2 à 3 fois par jour.

- ANGINE, PHARYNGITE
Gargarisme avec une cuillerée à soupe de décoction pure ou diluée dans un peu d'eau.

- DIARRHEE : en l'absence de médicaments spécifiques on peut utiliser l'astringence de la décoction de feuilles de ronce pour ralentir une diarrhée : ingérer une cuillerée à soupe de la décoction deux à trois fois par jour en attente d'un traitement approprié.

La décoction astringente de feuilles de ronce peut s'employer également :
- pour assécher les muqueuses irritées et suintantes (exemple vaginite, leucorrhée),
- calmer une zone irritée et inflammée ( exemple crise hémorroïdaire),
- nettoyer une plaie et meme en application sur une brûlure modérée.

TEINTURE-MERE de feuilles de ronces Rubus fructicosus

On peut la trouver dans les herboristeries en ligne ou fabriquer une teinture domestique de feuilles de ronce.
DIBETE ET SURPOIDS
Posologie : 50 à 150 gouttes par jour , en complément d'un régime hypocalorique en cas de DIABETE de type 2 et de troubles liés au surpoids (hypercholestérolémie, dépot d'athérome, artériosclérose).
Adapter la dose en cas de constipation secondaire.

Cette teinture peut également s'utiliser diluée dans un peu d'eau comme la décoction (gargarisme, bain de bouche, plaie, brûlure, diarrhée)

MACERATION GLYCERINEE DE BOURGEONS ET DE JEUNES POUSSES DE FRAMBOISIER Rubus idaeus

L'école Européenne de gemmothérapie et les biothérapeutes francais préconisent cet extrait de tissus embryonnaires végétaux chez la femme en cas de déséquilibre hormonal : régles irrégulières, absence de règles, douleurs au moment des règles, trouble liées à la ménopause.
C'est une utilisation traditionnelle mais qui ne s'appuie pas sur des essais cliniques récents.
Posologie conseillée : 50 gouttes deux fois par jour.


 

La mure de castille Rubus glaucus Rubus glaucus, la mûre de castille, Amérique du Sud et Amérique centrale

CULTURE DES RONCES ET DES FRAMBOISIERS)

Les ronces communes (Rubus fructicosus) sont plutôt éliminées que cultivées, leur capacité à envahir un terrain est important, facilité par le marcottage (enracinement) des tiges dès qu'elles touchent le sol.
Un roncier impénétrable de rejets se constitue alors en quelques années.
Cet enchevêtrement de tiges souples, défendues par des épines acérées parfois recourbées en forme d'hameçon possède néanmoins un rôle écologique : refuge pour les animaux, nourriture pour les brouteurs (cervidés mais aussi chèvres), protection des jeunes arbres à croissance lente ( exemple chênes, hêtres, chataigniers).

En général, seules les tiges des ronces et des framboisiers qui ont deux ans possèdent des fleurs et des fruits, les nouvelles tiges de l'année ne portent que des feuilles.

Le framboisier (Rubus idaeus), plante sauvage, est très souvent cultivée dans les jardins mais aussi de façon commerciale , c'est une plante très rustique , pérenne mais qui demande à être taillée tous les ans.
Il existe de nombreuses variétés de framboisiers, parfois "améliorés" par croisement avec d'autres espèces voisines, certains cultivars sont sans épines.

Rubus glaucus, ou mûre de castille au fruit de bonne taille et très coloré est présente sur de nombreux marchés dans la région andine d'Amérique du sud. C'est une "mûre" cultivable dans les régions montagneuses des pays chauds.

Malgré certains problèmes liés notamment à la difficulté à récolter ces petits fruits facilement périssables sur des plantes épineuses, des cultures commerciales de ronces et de framboisiers existent dans la majorité des pays tempérés et froids de l'hémisphère Nord.



Tweet Suivre @phytomania

RESUME

LES RONCES ET LES FRAMBOISIERS PLANTES MEDICINALES ET FRUITS COMESTIBLES ET DIETETIQUES
Les feuilles des ronces et des framboisiers, Rubus sp., contiennent des tanins médicinaux et d'autres substances qui protègent les tissus de l'inflammation et de la dégénérescence due aux radicaux libres.
C'est utile pour ralentir le vieillissement ou retarder l'apparition d'un cancer, en cas de diabète de type 2 et de troubles variés liés au surpoids ou l'obésité notamment les complications cardiovasculaires.
Leurs fruits, mûres et framboises contiennent des vitamines, des sucres naturels et des composés protecteurs (tanins, pigments anthocyanosides), ce sont des fruits diététiques.
Ces diverses espèces de Rubus se trouvent à l'état sauvage mais on peut facilement les cultiver.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania