GENEVRIER COMMUN
GENEVRIER CADE

le genevrier commun, Juniperus communis: crédit Wikipedia
JUNIPERUS COMMUNIS
JUNIPERUS OXYCEDRUS

CUPRESSACEAE

Les genevriers font partie d'une grande famille de conifères, les cupressacées, dans certains genres les arbres possèdent des proportions gigantesques ou ont une longévité exceptionnelle (sequoia, redwood, cyprès).

Pour leur part les genevriers du genre JUNIPERUS sont d'apparence plus modeste, 3 à 10 m voire moins, on les rencontre dans les zones tempérées ou froides ainsi que dans les régions à climat de type méditerranéen.

Ce sont des plantes médicinales ou "magiques" utilisées dans beaucoup de pharmacopées ou par les tradipraticiens.

Le GENEVRIER COMMUN, Juniperus communis, se rencontre dans les régions tempérées ou froides de l'hémisphère Nord (dont la France), sur des terrains variés (sablonneux, calcaire, pentes montagneuses, Causses, bordures de forêt, terrains agricoles abandonnés).
Les feuilles persistantes, étroites, groupées par trois et qui présentent un seul sillon blanchâtre sur leur face supérieure, se terminent en pointe acérée et piquante.
Il existe des pieds mâles et des pieds femelles.
Le fruit ( en fait un cône fructifère) atteint sa maturité au bout de deux ans (voir 3 ans), il passe alors de la couleur verte à une teinte bleue-violacée presque noire d'aspect parfois cireuse, il contient en général trois "noyaux" durs entourés d'une pulpe un peu sucrée, âcre et aromatique, il aromatise des plats traditionnels(choucroute) ou des alcools (gin, genièvre).

Le GENEVRIER CADE OU OXYCEDRE, Juniperus oxycedrus, est un arbuste (également dioique) des régions à climat méditerranéen, on le rencontre jusqu'au Moyen-Orient. Les botanistes décrivent des variétés locales.
En France c'est une plante de la guarrigue et des maquis mais aussi des causses du massif central.
Le genevrier cade ressemble au genevrier commun mais il est souvent de plus grande taille, les fruits sont plus gros et de couleur brune ou rougeâtre à maturité ; les feuilles étroites et acérées possèdent DEUX sillons blanchâtres.

Il existe beaucoup d'autres genevriers "médicinaux", exemples : Juniperus phoenicea ( afrique du nord),Juniperus thurifera (à encens, Afrique du nord, régions méditerranéennes), Juniperus sabina (mêmes régions, toxique par ses baies, feuilles et huile essentielle) ainsi que beaucoup d'espèces en Asie (Chine, Inde, Himalaya).


Les parties utilisées en phytothérapie sont les fruits ou baies de genièvre, les feuilles, l'huile essentielle de feuille et de baies ; dans une moindre mesure le bois ou l'écorce.

genevrier cade Juniperus oxycedrus : crédit WikipediaRameaux feuillus et baies de genevrier cade

GENEVRIER COMMUN GENEVRIER CADE HUILE DE CADE BAIE DE GENIEVRE DIGESTION DIFFICILE TROUBLES URINAIRES FIEVRE TONUS PLAIES ULCERES INFECTIONS CHAMPIGNONS CUTANES ANTIFONGIQUE HUILE ESSENTIELLE DERMATOSES MEDECINE VETERINAIRE




COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

JUNIPERUS COMMUNIS LE GENEVRIER COMMUN

Les rameaux feuillus avec fruits contiennent :
- des tanins,
- des flavonoïdes anti-inflammatoires et protecteurs vasculaires,
- de l'HUILE ESSENTIELLE(1 à 2%), dont la composition est dominée par des monoterpènes(75%) mais en proportion variable selon le stade végétatif et la localisation géographique : alpha-pinène (10 à 70%), sabinène (5 à 50%), myrcène (1 à 20%), limonène (1 à 5%), beta-pinène (1 à 5%), faible pourcentage d'alcools terpéniques (cédrol, terpinène-4-ol). A ma connaissance il n'y a pas de composés cétones toxiques.
Cette huile essentielle est :

- ANTISEPTIQUE (urinaire et digestive),
- inhibe le développement de nombreux champignons (ANTIFONGIQUE) notamment des champignons responsables de mycoses cutanées (Microsporum canis et Trichophyton rubrum), mais aussi des levures (candidoses),
- elle est également ANTI-INFLAMMATOIRE ET ANTALGIQUE.

- les rameaux feuillus contiennent une faible quantité de désoxypodophyllotoxine, substance toxique mais au potentiel anticancéreux.

Les fruits ou baies de genièvre contiennent des sucres et des substances amères ainsi que de l'huile essentielle à la composition voisine de celle des feuilles.
On recueille les fruits mûrs ( bleus-noirs) et on les fait sécher, il vaut mieux les écraser (concasser) au moment de s'en servir sauf dans les plats traditionnels où on les incorpore entiers.

L' huile essentielle de baies de genièvre est très aromatique et s'est révélée intéressante en cas de diabète notamment de type 2.
Elle retarderait le phénomène de glycation des protéines source de complications du diabète.

La glycation ou réaction chimique de Maillard est un processus chimique naturelle qui voit l'association entre des molécules de sucre et des protéines. Les substances qui résultent de cette réaction naturelle sont à l'origine du veillissement des tissus (notamment des vaisseaux sanguins). Les diabétiques sont souvent en hyperglycémie et le risque de glycation des protéines est donc plus élévé dans leur cas avec un risque augmenté d'artériosclérose, de troubles rénaux ou même de cataracte.

JUNIPERUS OXYCEDRUS LE GENEVRIER CADE

Selon une étude en Tunisie , les feuilles de genevrier cade (mélangées aux fruits) contiennent de l'huile essentielle dominée par l'alpha-pinène (27-58%) avec des composants mineurs comme le géranyl(2 à 7%).
Mais c'est surtout le BOIS DU GENEVRIER CADEqui est traditionnellement utilisé :
- sous forme de poudre (encens),
- ou pour obtenir une "huile" par pyrolyse (chauffage et distillation sèche) du bois.

Cette HUILE DE CADE est une substance traditionnellement utilisée par voie externe aussi bien chez les humains que les animaux.

C'est un liquide très coloré à l'odeur forte de bois brulé ou de goudron qui contient des sesquiterpènes et des phénols très antiseptiques (gaiacol, crésol), et dont l'odeur éloignent également les insectes.
Mais les produits de pyrolyse du bois sont nombreux et comprennent aussi des SUBSTANCES TOXIQUES ET CANCERIGENES (notamment des hydrocarbures comme les pyrènes cancérigènes).
Cette huile de cade possède plusieurs noms au Magreb où elle est connue et couramment utilisée citons : Katran ou Katrane ou El Guetrane.




UTILISATIONS

 

JUNIPERUS COMMUNIS LE GENEVRIER COMMUN

genevrier commun: crédit WikipediaPlanche botanique de genevrier commun Juniperus communis

Le genevrier est une plante médicinale traditionnelle, on l'utilisait autrefois pour soigner de nombreuses affections : troubles digestifs, urinaires, infections (même la tuberculose), contre les fièvres en général (y compris le paludisme), troubles broncho-pulmonaires chroniques, comme diurétique (y compris en cas d'insuffisance cardiaque) ou pour soigner les rhumatismes et les douleurs articulaires chroniques.

Beaucoup de ces indications ne sont plus d'actualité néanmoins les baies de genevrier sont utiles pour :

- faciliter la DIGESTION (stimulant digestif), également en cas de fermentations intestinales,

- renforcer le "TONUS" physique, notamment en cas de viroses saisonnières de type grippal, de rhume,

- soigner une INFECTION mineure des voies urinaires (mais PAS en cas d'insuffisance rénale), drainer les voies urinaires en cas de lithiase (calculs) urinaire récidivante,

- en cas de DIABETE de type 2 surtout pour éviter les complications vasculaires du diabète et peut-être aussi pour augmenter l'efficacité de l'insuline ( l'inefficacité ou"résistance" à l'insuline est un des problèmes graves du diabète de type 2),

- l'HUILE ESSENTIELLE de genevrier est antiseptique, antifongique (mais moins que l'huile de "tea tree"), répulsive pour certains insectes mais sert également en cas de douleurs de type rhumatismale ou arthrosique en applications locales.

EXEMPLES DE POSOLOGIE

-INFUSION de baies de genevrier ( concassées et éventuellement mélangées aux feuilles) : une dizaine de grammes de baies dans 1/4 de litre d'eau très chaude, infuser 10 à 15 mn, à consommer dans l journée ( fin de repas, suite de grippe, irritation urinaire, douleurs rhumatismales).

- VIN DE GENIEVRE : 1 litre de vin blanc et 30 à 50 gr de baies concassées, laisser macérer 15 jours en remuant de temps en temps, filtrer, sucrer selon son goût et conserver au frais : un verre de vin par jour.

- TEINTURE MERE de genevrier : 30 gouttes 2 à 3 fois par jour. on peut également faire une TEINTURE ALCOOLIQUE "domestique" de baies de genièvre ( 100 gr de baies concassées dans 1 litre d'alcool à 45-55° (rhum), laisser macérer 10 à 15 jours, filtrer, conserver à l'abri de la lumière.

- HUILE ESSENTIELLE de genevrier commun :
- quelques gouttes en application avec massage (éventuellement après dilution dans une huile végétale) sur les zones douloureuses articulaires ou musculaires,
- quelques gouttes en application directe sur des plaies enflammées ou infectées, sur des mycoses de la peau, du cuir chevelu ou des ongles (mais c'est moins efficace que l'huile de tea tree, Melaleuca alternifolia)

PRECAUTIONS D UTILISATIONS : Les extraits de genevrier ou de baies de genièvre sont contre-indiqués chez la femme enceinte ou allaitant ainsi que chez les personnes qui présente une insuffisance rénale, ou des troubles rénaux chroniques.
D'une façon plus générale il faut respecter les doses citées dans les exemples de posologie, ne pas faire des cures "prolongées" d'extraits de genevrier (15 jours maximum avec un mois entre chaque cure) et arrêter immédiatement en cas d'hématurie (sang dans les urines) ou si l'on détecte la présence d'albumine dans l'urine.

JUNIPERUS OXYCEDRUS LE GENEVRIER CADE

genevrier cade Juniperus oxycedrus : crédit WikipediaPlanche botanique de genevrier cade Juniperus oxycedrus

L'HUILE DE CADE est connue et utilisée depuis fort longtemps aussi bien pour soigner les humains que les animaux.

On trouve encore dans les guarrigues ou les maquis d'anciens "fours à cade" ou l'on brûlait du bois (à l'étouffée) pour recueillir l'huile de cade brute, liquide plus moins visqueux et coloré.

Il est assez facile d'en produire, il suffit de chauffer du bois de cade dans un recipient bien fermé mais qui possède une petite ouverture reliée à un tuyau dans lequel les vapeurs de distillation sèche se condenseront , c'est la même technique que pour obtenir du "goudron de Norvège" avec des résineux.

Cette huile de cade possède des VERTUS ANTISEPTIQUES CICATRISANTES ET INSECTIFUGES , et elle agit (parfois) sur les dermatoses chroniques (eczéma, dishydrose, psoriasis, dermite séborrhéique).

ON NE LA PRESCRIT PLUS EN FRANCE CHEZ LES HUMAINS , car elle contient (de façon irrégulière selon le procédé de pyrogénation) des substances cancérigènes qui rendent son emploi dangereux alors qu'il existe d'autres médicaments pour soigner des plaies, ulcères ou dermatoses.

Mais elle est toujours employées CHEZ LES ANIMAUX pour soigner des plaies, des ulcérations chroniques, des infections (surtout des pieds (chevaux, moutons, bovins), ou des pattes (poules), ainsi que pour éloigner des insectes parasites ou irritants pour les chevaux ou le bétail
.
On l'emploie en général diluée dans une huile végétale ou mélangée à de l'argile ou une poudre minérale neutre.

Chez les chevaux ( pour éloigner les insectes) il faut toujours vérifier l'absence de réaction d'intolérance en faisant une application limitée sur une partie fine de la peau , ne pas en mettre sur les muqueuses ou trop près des yeux et penser que c'est une liquide coloré qui tache .



 

AUTRES UTILISATIONS DES GENEVRIERS

L' alcool genièvre ainsi que d'autres alcools traditionnels ( exemples : gin, aquavit) sont des alcools de grain qui sont aromatisés secondairement par une macération ou des extraits de baies de genièvre.
La baie de genièvre aromatise traditionnellement la choucroute et certains pâtés ou plats riches en graisse et féculents, elle en favorise la digestion (peut-être).

Les cendres des rameaux feuillus de genevrier contiennent des sels minéraux( calcium, potassium, sodium) et sont traditionnellement considérées comme diurétiques .

Dans beaucoup de pays les rameaux de genevrier sont brulés à la manière de l'encens pour assainir l'atmosphère ( au sens propre et figuré (éloigner les mauvais esprits)). C'est une pratique courante notamment dans les régions himalayennes où l'on pratique le Bouddhisme Tibétain.

CULTURE DES GENEVRIERS

Les différentes espèces de genevriers sont des arbres, très résistants, décoratifs, à la croissance lente et au feuillage persistant, on en fait donc des haies, des buissons ou des "bonzaï".
On peut les faire pousser à partir du fruit mais il faut être patient car la germination peut prendre plusieurs années et le début de croissance est très lent. Il est plus facile de déterrer et transplanter un jeune genevrier sauvage!!


RESUME

LES GENEVRIERS PLANTES MEDICINALES TRADITIONNELLES
IL existe de nombreuses espèces de genevrier (Juniperus), les plus utilisés en Europe sont le genevrier commun et le genevrier cade.
Les baies de genevrier commun (genièvre) facilitent la digestion, et aident à désinfecter les voies urinaires et le système digestif. L'huile essentielle de genevrier commun est antiseptique, fongicide et calme les douleurs de type rhumatismal.
On extrait par chauffage et distillation une huile du bois de cade. Elle est antiseptique, cicatrisante, éloigne les insectes et calme certaines dermatoses.
Comme l'huile de cade peut contenir des substances cancérigènes on ne l'utilise plus en médecine humaine mais elle sert encore à soigner les animaux.

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania