DATURA
DATURA STRAMONIUM
DATURA SP.

SOLANACEAE

Les solanaceae comprennent plus de 2500 espèces des régions tropicales et tempérées; beaucoup sont originaires d'Amérique du sud (la pomme de terre, la tomate, le piment, le tabac) et la majorité appartient au genre solanum.

Les espèces importantes en médecine occidentale font partie des genres datura, atropa (belladone), hyoscyamus (jusquiame).



Les datura sont des herbes, plus rarement des arbrisseaux ou des arbustes, très vénéneux. Certains sont décoratifs par leurs fleurs et leur feuillage, beaucoup poussent spontanément dans les décombres, les terrains incultes, en bordure des cultures , des chemins et des habitations.

DATURA TOXIQUE ATROPINE SCOPOLAMINE HYOSCYAMINE HALLUCINOGENE ANTALGIQUE SEDATIF








Le datura stramonium est cosmopolite, d'autres espèces sont plus localisées;

D. metel
aux Indes, en Afrique et naturalisé dans le bassin méditerranéen,

D. inoxia
en Amérique tropicale
(Mexique et Antilles),

D. suavolens,
D. arborea
en Amérique du sud,

D. sanguinea
dans la région andine.



Le datura stramonium (officinal) est une plante annuelle aux feuilles découpées vert foncé, aux fleurs solitaires, blanches parfois violacées, de grande tailles (5 à 10 cm). Le fruit est une capsule épineuse, comme souvent dans le genre datura, renfermant beaucoup de petites graines.



COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

Le datura et ses cousines la belladone et la jusquiame ont une composition chimique voisine; 15 à 20% de substances minérales et surtout 0,2 à 0,5% d'alcaloïdes tropaniques (voir lexique): la hyoscyamine et la scopolamine.
Toutes les parties du datura en contiennent mais c'est dans les feuilles que la concentration en est la plus forte.
La hyoscyamine et l'atropine ont la même formule chimique et la même activité pharmacologique.
La première est optiquement active, la deuxième ne l'est pas (racémique) et c'est cette dernière qui est utilisée en médecine, bien que probablement non présente dans la plante vivante.

Ce sont des parasympathicolytiques (voir lexique) qui inhibent de façon compétitive et réversible la fixation de l'acétylcholine sur les récepteurs et donnent donc un effet d'apparence sympathicomimétique:

A des doses toxiques, il y a excitation du système nerveux central (SNC) avec agitation, hallucinations, délire, confusion mentale; à faible dose au contraire, une tendance sédative.
La scopolamine a aussi un effet parasympathicolytique mais moins marqué, par contre des effets plus nets sur le SNC : sédatif, hypnotique avec amnésie et tendance dépressive. A forte dose c'est un incapacitant jusqu'au coma.

UTILISATIONS

Le datura est un plante hallucinogène qui a été utilisée de tous temps par les "sorciers", "chamans" et "guérisseurs médium".
Son usage est particulièrement dangereux car la quantité de feuille à fumer ou à ingérer pour obtenir l'effet hallucinogène est difficile à doser.
A forte dose (ce qui correspond à quelques g de feuille), le délire est furieux avec convulsions puis coma et parfois mort; à faible dose les effets sont juste parasympathicolytiques.
Les hallucinations fantastiques qui débutent 2 à 4 H après l'absorption et durent plusieurs heures sont puissantes, c'est "l'herbe du diable", le breuvage des sabbats ou un breuvage initiatique (voir "l'Herbe du diable et la petite fumée" de C. Castaneda).
En Afrique orientale le datura a été utilisé comme poison d'épreuve dans des "jugements de dieu", des ordalies.
Aux Indes beaucoup de suicides ou d'empoisonnement criminels lui sont dus.

Mais le datura est aussi une plante médicinale, les formes galéniques dépendent des pays :
en France on trouve la poudre de datura, la teinture et l'extrait mou de datura; on trouvait les feuilles de datura.
Le datura est beaucoup moins utilisé que la belladone en France, il entre dans la composition de sirops antitussifs et entrait il y a quelques années dans la composition de cigarettes et de poudre antiasthmatique.
C'est une plante importante en homéopathie: datura 3DH sédatif, 4DH antiasthmatique antispasmodique, 3CH régulateur de la circulation artérielle, 6CH troubles bronchiques.

Nous ne détaillerons pas les indications des alcaloïdes tropaniques extraits du datura : l'atropine et la scopolamine.


Plus anecdotique, on utilise encore sous les tropiques la feuille de datura séchée en fumigation pour calmer la crise d'asthme et la feuille verte légèrement chauffée en cataplasme sur les articulations douloureuses.


Tweet Suivre @phytomania

RESUME

L'HERBE DU DIABLE
Les datura sont vénéneux mais on extrait de leurs feuilles plusieurs composés important en médecine notamment l'atropine .
Les feuilles de datura et leurs extraits totaux ne sont plus guère employés; ils sont anti-asthmatiques, calmants, anti-spasmodiques, mais difficiles à utiliser car trop toxiques.

 

Vous êtes sur www.phytomania.com
Soigner par les plantes
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania