CURCUMA
ZEDOAIRE
TEMOE-LAWAQ

CURCUMA LONGA
CURCUMA ZEDOARIA
CURCUMA XANTHORRHIZA


ZINGIBERACEAE


Les plantes de la famille des zingiberaceae sont utilisées sur tous les continents, et principalement dans les régions tropico-équatoriales, pour leurs propriétés odoriférantes, culinaires (épices) et médicinales , qui sont partagées à des degrés divers par tous les genres

Les plus connus, Zingiber (le gingembre), Curcuma, Hydechium, proviennent de l'Eurasie mais sont cultivés ou subspontanés dans l'ensemble du monde de même pour des genres purement américains (Costus, Renealmia).
On citera aussi les genres Kaemferia, Alpinia, Ammomum, Boesenbergia.
Ce sont en général de grandes herbes sauvages, vivaces par un rhizome et préférant les lieux humides

On les cultive pour leur rhizome (curcuma, gingembre) ou comme plantes décoratives pour leurs épis floraux colorés et leurs grandes feuilles (rose de porcelaine, iris de Florence).

En médecine traditionnelle on les utilise pour traiter de nombreuses affections:

CURCUMA CURCUMINE CURRY ANTI-INFLAMMATOIRE TROUBLES DIGESTIFS INTESTIN IRRITABLE CANCER PREVENTION DU CANCER INFLAMMATIONS ARTICULAIRES ARTHROSE ARTHRITE COLORANT ALIMENTAIRE

.
Le CURCUMA ( turmeric en Anglais) fait l'objet de cultures importantes aux Indes, au Sri Lanka, en Indonésie, en Chine mais aussi en Caraïbe et dans certaines îles du Pacifique.
Vivace par son rhizome, le curcuma a de grandes feuilles engainantes et un épi de fleurs jaunâtres avec des bractées teintées de rose ou de pourpre.
On récolte le rhizome après dessèchement des parties aériennes, il est légèrement séché et débarrassé de ses racines et téguments écailleux.
La cassure montre l'intérieur jaune à rouge-orangé d'odeur aromatique.

Le Curcuma, en plus d'être une épice utilisée presque quotidiennement, est une plante médicinale traditionnelle très importante dans le sou-continent Indien, elle fait partie depuis très longtemps des pharmacopées Ayurvédique et Unani.




COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

LE RHIZOME DE CURCUMA


 le rhizome de curcumaLe rhizome de curcuma contient :


-
Beaucoup d'amidon, (45 à 55%), car c'est un organe de réserve pour la plante, c'est à partir des bourgeons du rhizome que naissent les nouvelles tiges et feuilles et racines .

- Une quantité variable d'huile essentielle ( 2 à 5%)
dont la composition est dominée par la TURMERONE ,environ 60%, (terpène oxygéné = cétone) ainsi que le zingibérène (présent aussi dans le gingembre comme son nom l'indique) est un carbure terpénique (environ 25%).

- Des substances colorantes jaunes ou jaune-orangées (attention elles tachent les doigts et les vêtements) , les curcuminoïdes (jusqu'à 8%), dont le composé majoritaire et le plus important en médecine est la CURCUMINE (50 à 60%) associée à d'autres substances chimiquement très proche.


HUILE ESSENTIELLE DE CURCUMA

L'huile essentielle de curcuma, que l'on obtient par hydro-distillation des rhizomes frais et fragmentés, est présente aussi dans le jus frais de curcuma ou l' extrait hydro-alcoolique (teinture mère), mais quasi absente dans la poudre de curcuma car la majorité des composants de cette huile essentielle sont volatils.
Cette huile essentielle est :
- Antiseptique, antimicrobienne (infections à staphylocoque) et anti-fongique (infections mycosiques de la peau, du cuir chevelu (teignes)).
- Elle favorise la digestion et calme certaine troubles intestinaux par un effet sur les spasmes digestifs ou peut-être en agissant sur la sécrétion des enzymes digestifs .
- Répulsive pour les insectes, en Asie ou dans les iles du Pacifique on badigeonne avec du jus de curcuma frais les parties exposées aux moustiques quand on travaille dans une plantation, en sous-bois
etc... la peau et les vêtements prennent alors une couleur jaune du plus bel effet !-
- On peut l'incorporer à des préparations cosmétiques, elle possède un pouvoir anti-inflammatoire et anti-oxydant mais certains personnes y sont allergiques

LA CURCUMINE ET LES CURCUMINOIDES

La CURCUMINE est une petite molécule chimiquement assez stable, résistante à la chaleur (mais beaucoup moins à la lumière), INSOLUBLE DANS L'EAU, mais soluble dans l'alcool éthylique, le vinaigre et les corps gras (huile végétale, beurre, graisses animales) .
Elles est accompagnée dans le rhizome de curcuma par des composés très voisins chimiquement mais moins abondants.
C'est surtout un colorant alimentaire stable à la cuisson
qui donne une couleur jaune au curry, ou à de nombreux préparations culinaires.

La Curcumine possède un potentiel pharmacoloqique très intéressant, les propriétés pharmacologiques de cette substance naturelle et bon marché sont très étudiées dans le monde entier depuis une quinzaine d'année, elle est :


- fortement ANTI-INFLAMMATOIRE par son action sur certains enzymes (cyclo-oxygénases) présents dans les réactions en cascades de la réaction inflammatoire .
Ce pouvoir anti-inflammatoire, contre l'inflammation aigue ou chronique, lui permet (en théorie) d'agir sur de nombreuses parties du corps qui sont inflammées : articulations, système digestif, foie, mais aussi rein ou même les yeux .
La curcumine montre un activité anti-ulcérogène sur l'estomac: protection contre l'ulcère par stress ou par toxique et avec restauration de la muqueuse gastrique sur l'ulcère provoqué.
La curcumine atténue les troubles inflammatoires du gros intestin (colite) provoqués chez l'animal.

- La capacité à limiter l'inflammation est renforcée par le pouvoir ANTI-OXYDANT ( anti-radicaux libres) de la curcumine : protection des cellules du foie par exemple par l'extrait hydroalcoolique de rhizome (qui contient curcumine et huile essentielle) contre la toxicité induite par le tétrachlorure de carbone.

- Elle possède un pouvoir ANTIBACTERIEN.

- Des observations in vitro ou chez l'animal montrent que la curcumine peut aider à LUTTER CONTRE LE DEVELOPPEMENT DES CANCERS soit en augmentant ou favorisant directement ou indirectement la destruction des cellules cancéreuses (apoptose) soit en inhibant le développement des nouveaux vaisseaux sanguins (anti-angiogénèse) nécessaires au cancer pour augmenter de taille.

- La curcumine, les curcuminoides et l'huile essentielle de curcuma possèdent des propriétés anti-parasitaires sur certaines leshmanioses, shistosomiases, trypanosomiases, sur certains parasites intestinaux (oxyures, ascaris). Des recherches sont en cours pour évaluer les composant actifs de la plante et les modalités d'utilisations (doses et préparation des médicaments).


LIMITATIONS A L'UTILISATIONS DE LA CURCUMINE

LA CURCUMINE EST TRES PEU ABSORBEE AU NIVEAU DIGESTIF , et le peu qui passe dans la circulation sanguine est rapidement transformé par le foie en métabolites secondaires moins ou pas actifs et rapidement éliminés dans la bile, tout cela limite son utiisation en médecine.
.
Il faut donc consommer très régulièrement et en quantité suffisante de la poudre de curcuma (à la manière des Indiens) pour obtenir l' effet protecteur de la curcumine.

Les recherches portent actuellement sur les différentes façon d'améliorer l'absorption et la rémanence de la curcumine dans l'organisme : association avec d'autres substances, ou conditionnement particulier de la curcumine ( nanoparticules).

UTILISATIONS

 


RHIZOME FRAIS DE CURCUMA

Le jus de curcuma et le rhizome frais râpé .
- On peut incorporer à la nourriture (sans chauffer) le jus de cucuma ou le curcuma râpé, ils apportent des vitamines dont la vitamine C, de la curcumine et de l'huile essentielle. Le jus est un liquide aromatique , très colorant et légèrement "poivré". Il favorise la digestion.
- En l'absence d'autres traitements on peut l'appliquer sur une dermatose infectée .
- Il repousse les moustiques mais colore en jaune la peau.

La teinture mère de curcuma : Il existe dans le commerce une teinture mère standard (homéopathique) mais on peut très facilement faire une teinture alcoolique "domestique" avec du rhizome frais .

Exemple de proportions : 200 g de rhizome frais finement râpé ou haché que l'on recouvre d'alcool à 70° si possible mais du rhum à 55° peut faire l'affaire, conserver 2 à 3 semaines au frais et à l'obscurité.

Exemple de posologie : 100 gouttes soit une petite cuillerée à café 2 à 3 fois par jour diluée dans un peu d'eau.
La préparation domestique peut être pressée pour recueillir la teinture alcoolique, mais on peut aussi utiliser le broyat de rhizome mélangé à l'alcool de la teinture mère (deux cuillerées à café par jour).

INDICATIONS : cette teinture alcoolique ou teinture mère est utile :
- en cas de TROUBLES DIGESTIFS aigues ou chroniques : gastrite, complément de traitement d'un ulcère gastro-duodénal, troubles intestinaux notamment syndrome de l'intestin irritable,
- en traitement au long cours pour prévenir les complications inflammatoires de l'ARTHROSE, les "rhumatismes", pour renforcer les DEFENSES DE L'ORGANISME (l'immunité) y compris contre la dégénérescence cancéreuse.

POUDRE DE CURCUMA, CURCUMINE

La POUDRE DE CURCUMA que l'on trouve facilement dans le commerce provient des rhizomes, légèrement cuits à l'eau bouillante puis séchés au soleil ou au four et broyés.
C'est une poudre jaune-orangée légèrement aromatique et un peu amère , constituant principal du mélange d'aromates CURRY.

Le CURRY qui est un mélange d'épices contient en général du piment de cayenne. On peut penser que le curcuma atténue en partie les effets irritants sur la muqueuse digestive du piment ou des autres composants du curry.

La CURCUMINE, en dehors de son utilisation encore restreinte en médecine, est un COLORANT ALIMENTAIRE atoxique et particulièrement stable à la chaleur et à la variation d'acidité (pH) des préparations culinaires.

La poudre de curcuma peut s'utiliser seule pour COLORER ET AROMATISER LES PLATS qui contiennent un peu de corps gras ( viandes, omelettes, riz créole, riz cantonais, sauces tomates avec huile végétale, fricassées de légumes ,quiches, pizza, salades etc.. On ne peut qu'encourager son utilisation même si elle est peu adaptée à la cuisine et au goût Français ou Européen.

La poudre de curcuma et la curcumine colorent les tissus des vêtements en jaune un peu oranger (comme les habits traditionnels des bonzes ) mais cette TEINTURE NATURELLE ne résiste pas longtemps à la lumière et s'affadit progressivement.

Utilisations en phytothérapie de la poudre de curcuma

Les gélules de poudre de curcuma sont faciles à faire et à doser et permettent une absorption régulière de ce phytomédicament.
On les fait à l'aide d'un gélulier manuel ou semi-automatique et on utilise des gélules de taille facile à ingérer.

Pour obtenir une dose efficace de curcumine dans le sang (renforcement de l'immunité, arthrose, prévention du cancer) il faut ingérer au moins 3 à 5 g de poudre de curcuma par jour soit plusieurs gélules ( cela dépend de leur taille).

Pour un effet purement digestif (intestin irritable par exemple) la dose est moindre : 1 à 2g par jour.

Il faut s'approvisionner en poudre de curcuma auprès d'un fabricant ou d'un revendeur d'épices "sérieux", car la poudre de curcuma est parfois adultérée par de l'amidon coloré par du jaune synthétique.

Certaines personnes mélangent à cette poudre de curcuma d'autres épices favorisant son absorption ou sa rémanence dans l'organisme.
Il est bien connu que la pipéridine (du poivre noir) retarde la neutralisation de la curcumine par les cellules du foie et l'on peut ajouter un peu de poivre moulu au curcuma en se méfiant néanmoins car la pipéridine est un irritant de la muqueuse digestive.
C'est donc totalement contre-indiqué quand on souffre de troubles digestifs inflammatoires (gastrite, duodénite, colite , intestin irritable, hémorroides) .

 

PREPARATION SPECIALE DE CURCUMINE

Depuis la mise en évidence des propriétés pharmacologiqes de la curcumine les laboratoires pharmaceutiques s'intéressent à cette molécule bon marché (mais que l'on ne peut pas patenter).

Il s'agit de trouver un conditionnement qui permettra une absorption digestive plus facile ou une persistance dans l'organisme prolongée pour obtenir une effet thérapeutique
Plusieurs pistes sont explorées et celle qui semble la plus prometteuse est l'utilisation de microstructure particulière les nanoparticules.
Mais les nanoparticules sont considérées par certains comme potentiellement dangereuses et de toutes façon on sort ici de la phytothérapie simple.
L'utilisation de préparations à base de liposomes est aussi envisagée ( liposomes = microscopiques vésicules artificielles qui peuvent transporter dans l'organisme une substance insoluble dans l'eau par exemple)

Par ailleurs le curcuma entre dans la composition de nombreux phytomédicaments traditionnels utilisés dans les troubles dyspeptiques d'origine hépatique. On peut raisonnablement aussi les employer comme antiulcérogène et protecteur de la muqueuse gastrique.


HUILE ESSENTIELLE DE CURCUMA

L'huile essentielle de curcuma contient un pourcentage important de turmérone, ce composé oxygéné (cétonique) peut en cas de surdosage augmenter l'activité du système nerveux central jusqu'à l'apparition de convulsions ou de crise d'épilepsie.
On évite donc d'utiliser cette huile essentielle chez l'enfant de moins de 10 ans, chez la femme enceinte et chez les personnes souffrant d'épilepsie.

Les principales indications de l'huiles essentielles de curcuma :

- Troubles digestifs spasmodiques, crampes digestives, intestin irritable : 2 gouttes deux fois par jour par voie buccale ou 2 à 3 gouttes dans un liquide huileux ou une crème de massage en applications avec léger massage sur l'abdomen deux fois par jour.
- Soins de la peau : quelques gouttes sur les dermatoses infectées, les mycoses de la peau et du cuir chevelu. Quelques gouttes mélangées à une noisette de cold cream pour prévenir le vieillissement de la peau, le soir au coucher.
- Quelques gouttes diluées dans de l'eau de cologne en applications sur les parties découvertes pour éloigner les insectes piqueurs, a renouveler toute les 2 h environ.
La turmérone fait l'objet d'études pharmacologiques pour soigner certains troubles du système nerveux central et de nombreuses parasitoses .
Elle semble particulièrement intéressante pour soigner la leishmaniose d'Amérique du sud, maladie très répandue surtout dans les régions boisées et difficile à soigner mais il n'y a pas déjà à ma connaissance de médicaments à base d'extraits de curcuma déja commercialisés pour cette indication.

CULTURE DU CURCUMA

Le curcuma, Curcuma longa, est une plante des pays chauds qui possède un réseau de racines plutot superficiel. Il ne supporte ni les sécheresses prolongées ni les sols gorgés d'eau.
C'est une plante vivace par son rhizome qui survit dans le sol après dessication des parties aériennes.
La plante repoussera quand les conditions seront favorables (température et humidité) à partir des bourgeons présents sur les "doigts" du rhizome.
La propagation de cette plante se fait donc à partir de fragments du rhizome qui présentent un bourgeon ; on attendra quelques jours que la cicatrice sèche avant la mise en terre.
La récolte des rhizomes de curcuma se fait en fin de cycle végétatif quand les parties aériennes se fanent et que le rhizome est plein de substances de réserves.
Il existe des variétés de Curcuma longa qui supportent le froid, on peut donc tenter leur culture en pleine terre même dans les pays tempérés ainsi qu'en pot que l'on protégera pendant l'hiver.

QUELQUES AUTRES ESPECES DE CURCUMA

Le genre botanique Curcuma, originaire de l'Asie tropicale, comprend une quarantaine d'espèces, certaines sont décoratives d'autres utiles et médicinales.
Certaines espèces de curcuma originaire du sud-est asiatique intéressent les phytothérapeutes , le temoe-lawaq et le zédoaire.
Citons aussi Curcuma purpurascens et Curcuma phaeocaulis.


CURCUMA XANTHORRHIZA (Temoe-lawaq), très proche botaniquement du curcuma longa est cultivé en Indonésie et s'emploie en médecine traditionnelle comme cholérétique et cholagogue.
Il contient de la curcumine comme Curcuma longa et un composé qui lui est particulier le XANTHORRHIZOL possédant de nombreuses propriétés pharmacologiques : anti-cancer, anti-microbien, anti-inflammatoire, anti-oxydant, anti-hyperglycémique, hypotenseur, protecteur du foie et du rein, régulateur hormonal féminin, ainsi que la capacité à réduire l'inflammation des cellules du cerveau (neurones).

CURCUMA ZEDOARIA (zédoaire), cette plante proche du curcuma et du gingembre possède également des propriétés stimulantes et carminatives sur le tractus digestif; c'est un bon remède des colopathies avec flatulences.
Par ailleurs son huile essentielle serait antimicrobienne et antifongique.
En association avec la menthe poivrée et la cannelle, en décoction, c'est un remède des "refroidissements" et des infections virales légères.

Tweet Suivre @phytomania

RESUME

LE CURCUMA EPICE ET PLANTE MEDICINALE
Le rhizome de curcuma, plante tropicale très répandue renferme de l'huile essentielle et des colorants.
L'huile essentielle et le colorant jaune, la curcumine sont : protecteurs de la muqueuse du système digestif , anti-inflammatoires et anti-oxydants, protecteurs des tissus contre la dégénérescence cancéreuse.
On les utilise en cas de gastrite, colite, difficultés à digérer ; on peut les associer aux plantes qui favorisent l'activité du foie (cholérétique et cholagogue) ainsi que pour prévenir les douleurs inflammatoires de l'arthrose et renforcer les défenses naturelles.
Le colorant jaune un peu orangé du curcuma est stable et non toxique
, il est très employé dans la cuisine indienne et est le constituant principal du curry

Vous êtes sur www.phytomania.com
site dédié aux plantes médicinales et aux huiles essentielles
PHYTOTHERAPIE, PLANTES MEDICINALES, AROMATHERAPIE, HUILES ESSENTIELLESphytomania