Blog phytomania

Plantes médicinales et utiles

LES VERRUES BANALES

on 21 avril 2012

Tout le monde connait les verrues banales ou verrues vulgaires, petites excroissances de la peau, bien délimitées, un peu rugueuses au toucher, parfois molles, parfois assez dures et kératosiques.
Elles apparaissent sans signes précurseurs, sur le dos des mains et des doigts, les genoux, plus rarement le thorax ou les jambes.
Leur localisation sur les mains et les doigts est disgracieux et peut gêner dans certains métiers ou l’apparence des mains doit être parfaite.
Les autres localisations sont moins gênantes, mais la permanence de ces petites tumeurs bénignes est dérangeante et il faut savoir qu’elles peuvent se propager ailleurs sur le corps voir se transmettre à d’autres personnes car elles sont d’origine virale.

COMMENT ELIMINER LES VERRUES BANALES : traitements classiques

La verrue est d’origine infectieuse et un jour ou l’autre les défenses de organisme se chargent de stopper cette infection virale, la ou les verrues disparaissent alors sans laisser de cicatrice.
Cela peut prendre quelques mois (ou quelques années !!).
Si l’on veut aller plus vite il faut éliminer la verrue en la détruisant en utilisant différentes techniques, les plus employées sont:

- la congélation de la verrue par contact avec un objet très froid (azote liquide le plus souvent).

- l’élimination progressive de la verrue à l’aide d’une substance qui détruit la structure de la verrue (kératolytique) à base d’acide salicylique.

La première technique est expéditive, parfois un peu douloureuse, et nécessite généralement une consultation chez un dermatologue (hormis l’utilisation de « Cryopharma »).
La deuxième peut se faire à la maison en achetant une préparation adhoc en pharmacie (ex FEUILLE DE SAULE CORICIDE VERRUCIDE LIQUIDE (qui ne contient pas d’extrait de saule malgré son nom), CORICIDE LE DIABLE, pommade COCHON) .

COMMENT ELIMINER LES VERRUES : exemple avec deux plantes médicinales et un peu de patience.

LA CHELIDOINE
Dès l’apparition des beaux jours, la chélidoine, Chelidonium majus, réapparait au bord des chemins, près des murs ou parfois dans les murs quand ils sont anciens et en pierres un peu disjointes.
On la reconnait à sa feuille assez molle, vert pâle , découpée comme une feuille de chêne et à ces fleurs jaunes très précoces.
Si l’on coupe une tige ou une feuille on voit apparaitre un latex abondant qui devient jaune puis orangé.
Ce latex un peu caustique peut s’employer directement sur les verrues en applications quotidiennes ou biquotidiennes en évitant d’en étaler sur la peau saine.
La verrue devient noirâtre (c’est le latex qui s’oxyde à l’air) et diminue de taille assez rapidement jusqu’à disparaitre en général au bout de deux semaines(mais cela dépend sa taille).
LE THUYA
On utilise la teinture mère de Thuya en applications biquotidiennes jusqu’à dessèchement de la verrue,( le Thuya occcidentalis est antiviral et agit probablement sur la reproduction cellulaire).
L’utilisation de la teinture alcoolique de Thuya (ou mieux teinture-mère) marche surtout avec les verrues molles et pédiculées et moins bien avec celles qui sont très kératosées. En quelques jours la verrue devient brunâtre et elle disparait au bout de 2 à 3 semaines parfois plus tôt par frottement quand on se lave.
On trouve de la teinture mère de Thuya en pharmacie.
ATTENTION
Si vous n’êtes pas sur de la nature de la petite tumeur cutanée, ne faites rien et demandez conseil à une personne compétente, il y a toujours le risque de confondre une verrue avec un naevus (auquel on ne doit pas toucher) ou avec un petit cancer cutané qui nécessite un traitement approprié.



Comments are closed.