Blog phytomania

Plantes médicinales et utiles

Le PEUPLIER NOIR (Populus nigra) et le peuplier tremble (Populus tremula) pour faire baisser le taux d’acide urique et comme anti-inflammatoire

on 14 avril 2012

On rencontre le peuplier noir en Europe le long des berges des grands fleuves et dans beaucoup de zones humides, on le reconnait à la forme triangulaire de ses feuilles (mobiles dans le vent) et à la couleur sombre de son écorce, il est très souvent parasité par des boules de gui surtout chez les vieux arbres.
C’est un arbre sauvage et indigène en voie de disparition car on le remplace dans les peupleraies par des variétés hybrides à croissance plus rapide.
Le peuplier tremble lui ressemble et possède des feuilles qui s’agitent au moindre souffle encore plus que celles du peuplier noir.
Au printemps les bourgeons de peuplier exsudent une résine que les abeilles utilisent pour colmater les fissures de leur ruche ou de leur abri naturel. Elles transforment cet exsudat, qu’elles mélangent avec d’autres résines, de la cire et leur salive, pour fabriquer une substance jaune qui devient noirâtre : c’est le (ou la) PROPOLIS.
Le propolis durcit un peu en séchant mais résiste aux intempéries, c’est une substance aux nombreuses propriétés pharmacologiques (antiseptiques, anti-inflammatoires, peut-être anti-cancéreuses).

Depuis très longtemps les bourgeons et les feuilles de peuplier noir sont employées en médecine traditionnelle européenne pour combattre l’arthrose, les rhumatismes et les infections des voies respiratoires supérieures.

Les études pharmacologiques modernes confirment le pouvoir anti-inflammatoire des feuilles qui contiennent un composé qui libère, une fois digéré dans le tube digestif, de l’ASPIRINE, naturelle celle-là, aussi active que l’aspirine synthétique de Bayer.
Le bourgeon contient des substances anti-inflammatoires (analogues aux tanins) et de l’huile essentielle (antiseptique respiratoire) et il augmente la diurèse (diurétique) en favorisant l’élimination de l’acide urique.

UTILISATION DU BOURGEON DE PEUPLIER NOIR

En phytothérapie on utilise surtout le bourgeon de peuplier noir en macération glycérinée, en teinture alcoolique ou tout simplement en infusion-décoction.

L’école française de phytothérapie préconise depuis longtemps l’extrait de bourgeon pour soigner l’artérite des membres inférieurs :
Populus nigra Bourgeons (macération glycérinée) 1D : 60 gouttes avant les 3 repas en association avec d’autres médicaments ou extraits de plantes vasodilatateurs et anticoagulants.

Pour faire baisser le taux d’acide urique :
Décoction-infusion : une cuillerée à soupe de bourgeons dans 250 ml d’eau 15 minutes d’ébulition à feu doux et 2 heures d’infusion, à boire en deux fois dans la journée par cure de 10 à 15 jours.
Ce traitement est intéressant en cas d’arthrose chez la personne en surpoids et qui présente une taux d’acide urique trop élevé et bien sur chez les personnes atteintes de la maladie de la GOUTTE ou sujettes aux CALCULS RENAUX à base d’urate.

D’une façon plus générale les extraits de bourgeons de peuplier sont légèrement anti-inflammatoires et antiseptiques (infections des voies respiratoires supérieures, douleurs liées à l’arthrose) et peuvent s’utiliser également en cure de 2 à 3 semaines pour renforcer le système immunitaire.



Comments are closed.